jeudi 21 octobre 2010

Indignez-vous ! par Stéphane Hessel

Couverture : indignez-vous ! Stephane HesselPour Stéphane Hessel, le «motif de base de la Résistance, c’était l’indignation». Certes, les raisons de s’indigner dans le monde complexe d’aujourd’hui peuvent paraître moins nettes qu’au temps du nazisme. Mais «cherchez et vous trouverez» : l’écart grandissant entre les très riches et les très pauvres, l’état de la planète, le traitement fait aux sans-papiers, aux immigrés, aux Roms, la course au “toujours plus”, à la compétition, la dictature des marchés financiers et jusqu’aux acquis bradés de la Résistance – retraites, Sécurité sociale…
Alors, on peut croire Stéphane Hessel, et lui emboîter le pas, lorsqu’il appelle à une «insurrection pacifique».


En librairie de 20 octobre 2010
(32 pages, 3€, Indigène éditions, diffusion Harmonia Mundi)

Téléchargez la couverture du livre (PDF)

256 commentaires:

  1. Cher Monsieur Hessel,
    La France et l'Europe ont besoin d'un "Conseil des Sages" pour diriger le pays, ainsi que d'une "École Supérieur de Sagesse", obligatoire dans le cursus des futurs Président de ce Monde ...
    Monsieur Stephane Hessel c'est peut être encore en votre pouvoir, de la créer !
    De tout coeur avec votre pensée profonde et dans l'espoir de participer à la "Grande Vision " qui redonnera confiance à notre Nation .
    Merci à vous d'exister et d'éclairer la voie
    pour les plus jeunes ...

    Nayan777 http://www.lavoixoff.org/

    RépondreSupprimer
  2. comme pour Matin brun de Franck Pavloff, achetez-en plusieurs exemplaires et faites-en cadeau autour de vous.
    christiane

    RépondreSupprimer
  3. Mais pourquoi toujours demander aux autres de "faire" ?
    Pourquoi ne la ferions-nous pas cette Ecole de "Sagesse" sans nous sentir supérieur ?
    Tu veux un monde meilleur,
    plus fraternel, plus juste ?
    Et bien, commence à le faire !
    Qui t'en empêche ?
    Fais-le en petit et il grandira !
    Fais-le en toi et autour de toi !
    Fais-le avec ceux qui le veulent !
    (C.G. Jung)

    RépondreSupprimer
  4. Une école de sagesse ?!? Il m'est très difficile à moi, prof de math, d'être sage. Comment oserais-je enseigner la sagesse à l'apprenti hiérarque. Ce serait prétentieux, voire dangereux, car porteur en germe de la dictature de mes idées.
    C'est pour cela que le travail en équipe est nécessaire.
    C'est pour cela que la démocratie balbutiante doit être tout à la fois défendue et promue.

    Car pour être universelle, la sagesse doit être inventée par tous, en commun. En outre elle ne peut qu'être évolutive et non figée. Il est impossible de la codifier et de l'enfermer dans un manuel scolaire, rire.

    Cependant, l'idée n'est pas que mauvaise. Je verrais bien pour les candidats au pouvoir un stage de trois ans en cellule monastique,peu importe en quelle obédience, pour qu'ils apprennent, mais seuls, à exhumer leur conscience. Mais peut être y aurait il pénurie de candidats.

    RépondreSupprimer
  5. n'oublions pas que les Universités Populaires sont des Associations d'Education Populaire. Nous avons tous un grand besoin d'élever notre conscience Humaine. Les progrès ne viendront que de la base, c'est certain.

    RépondreSupprimer
  6. Ne serait-il pas trop tard ? Car enfin, la dictature du libéralisme date bien de la Seconde guerre mondiale et a même été préparée en amont ! C'est facile de dire aux jeunes d'aujourd'hui de faire quelque chose, c'était à ceux d'avant de faire quelque chose ! Nous avons dépassé le point de non retour grâce aux générations passées !

    RépondreSupprimer
  7. Je prédis à ce texte, des millions d'exemplaires !
    Ce Hessel, quel homme, et non HOmme, je l'aime comme un père.
    Vu dans Walter, il est de ceux qui ne désarment jamais, de ce pour qui "impossible ne s'écrit pas" ; Et tout cela après et malgré des années de sévices ! Quel homme.

    RépondreSupprimer
  8. FONTAINE Véronique31 octobre 2010 07:02

    Monsieur,
    je viens de lire ce livre... alors que nous sommes tous désorientés par des attaques de toutes parts et incessantes contre les valeurs humanistes qui nous portent, la lecture de ce court texte nous rappelle que nous ne sommes pas seuls à porter l'espoir d'un monde plus équitable et durable...humainement!
    Merci, vous me redonnez du courage...

    RépondreSupprimer
  9. ROBORATIF !
    Merci Stéphane Hessel

    RépondreSupprimer
  10. Merci à M. HESSEL ce grand homme à l'humanisme débordant d'être encore et toujours aussi combatif pour le bien de l'humanité.

    Dommage qu'il ne se présente pas à la présidence de la république même à son âge il serait élu.
    Il faut d'urgence prendre un autre Humaniste en la personne de Jean-Luc Mélenchon qui le site souvent et qui développe un discours qui remet la république sur les rails en réhabilitant toutes les directives du CNR que les "rapaces financiers" ont au fil du temps détricoté.

    RépondreSupprimer
  11. Caroline Philibert1 novembre 2010 05:54

    Monsieur Hessel,
    J'aime vous entendre. Ça me fait du bien. Sans même l'avoir lu j'ai acheté dix fois votre livre, pour le distribuer à mes cinq "enfants" et à quelques autres.
    J'ai fait un petit film dont je rêve de vous envoyer une copie. Ce sont des enfants, des enfants d'ici, qui souvent viennent d'ailleurs. Ils nous parlent de leur présent et rêvent de leur avenir. Ils sont superbes et pleins de sagesse !
    je vais l'envoyer chez votre éditeur qui, je l'espère, vous le fera parvenir.

    RépondreSupprimer
  12. Admiration et soutien à Mr. Stéphane Hessel, vu dans le film "WALTER" et entendu ce lundi sur France Inter, ... et même envie que des sages puissent être plébicités par des citoyens pleins de bon sens,et consultés, alors même que nos représentants politico-économiques perdent de leur crédibilité en ne prenant pas soin de la démocratie, leur premier devoir pourtant...

    RépondreSupprimer
  13. La Résistance exige une hauteur d'âme et de coeur que ce "pseudo déporté" n'atteindra jamais. Usurper cette période ne lui sert qu'au profit du révisionisme de la création de l'Etat d'Israël, patrie légitime du Peuple Juif à tout jamais. Pauvre peuple palestinien, si peu servi par ceux censés dévoués à sa cause mais qui ne causent que sa perte dans les méandres du fanatisme terroriste !

    RépondreSupprimer
  14. N'est pas Aubrac qui veut : René Cassin doit se retourner dans sa tombe à chaque fois que l'imposteur "HeS.S.el" le cite !!!

    RépondreSupprimer
  15. Bernard REVERDY4 novembre 2010 14:52

    Merci Monsieur Hessel.
    Devant la haine que s'évertue à cultiver Mr Sarkozy de part ses actions toutes plus perverses les unes que les autres, vos écrits nous rappellent qu'il faut résister. Résister pour restaurer dans notre société les valeurs humanistes qui vous portent et que je partage en gardant l'espoir d'un monde plus équitable et durable.
    Merci à vous de me redonnez du courage afin de poursuivre la lutte.

    RépondreSupprimer
  16. On peut s'indigner d'un homme qui instrumentalise la Résistance, mais certainement pas s'indigner en sa compagnie.

    RépondreSupprimer
  17. Cher Monsieur Hessel, votre interview de ce jour sur France Musique m'a enthousiasmé au plus haut point. Oui, indignons-nous, en nous tenant la main et bâtissons un monde humain, nous le pouvons encore. Bien à vous de tout coeur. Karim Lebidois-Belkacem

    RépondreSupprimer
  18. Stéphane Hessel. Déjà lu "Danse avec le siècle", Vu sur France 3 "ce soir ou jamais" avec Fréderic Taddeï, Entendu sur France Info le 5 Nov.2010 avec Bernard Thomasson... C'est un penseur d'actualité, un réveilleur de conscience, qui reste trop unique à notre époque que certains s'acharnent à détricoter, cherchant avant tout à protéger leurs privilèges individuels ou corporatistes au détriment des autres, des plus faibles, d'une nouvelle Société à inventer. Ce livrezt a été tellement vendu qu'il n'est plus disponible. La librairie en a recommandé un certain nombre. A acheter en nombre, à lire, à offrir, à partager, à faire espérer. Christiane d'Agen-47

    RépondreSupprimer
  19. Eva Joly fait partie de ces " hommes ".Elle aussi, ne baisse pas les bras devant les puissances. Rappelez vous l'affaire Elf. Elle est allée jusqu'au bout ! Il y a donc bien des hommes et des femmes " sages " dans ce pays ; a nous de les aider aussi.

    RépondreSupprimer
  20. Bref mais fort, une claque à nos gouvernants et un coup-de-pied-au-c... à chacun de nous ! Dans cette même veine, je vous invite à découvrir "Vaçlav HAVEL - Une conscience de l'humanité" gratuit sur GoogleBooks, qui approfondit tous les thèmes qui font que notre vie peut s'inscrire dans une communauté humaine qui a un sens. Et enfin, d'accord pour aider Eva Joly !

    RépondreSupprimer
  21. Didier JOSEPHE7 novembre 2010 08:11

    Un hymne à l'espoir, à la résistance et à la non violence !
    Quel grand Monsieur !!!!!!

    RépondreSupprimer
  22. Après vous avoir entendu - et découvert -sur France - Info, après avoir lu les quatorze pages d ‘’INDIGNEZ vous ‘’, nous devons dire, mon épouse et moi-même, que nous avons été charmés de vous entendre, et agréablement surpris du contenu de votre ouvrage.
    C’est vrai, il faut le dire, et même l’écrire. Vous l’avez fait. Bravo.
    Nous aimons cette citation «  Entre le passé qui nous échappe et le futur que nous ignorons, il y a le présent où sont tous nos désirs » A quatre fois vingt ans - nous sommes vos cadets - nous avons vécu aussi , en tant qu’exécutants, l’évolution technologique permanente de notre siècle. Du porte plume et de l’encrier dont l’encre violette égayait les pleins et les déliés de l’écriture enseignée par nos maîtres d’école, à l’ordinateur à partir duquel nous dialoguons, il n’est pas facile de traduire notre pensée. Comme de surcroît nous sommes passés de la lecture de l’’’ILLUSTRATION‘’, à la Télévision, c’est extraordinaire, merveilleux. Quoique, ‘’on ne nous dit pas tout’’, ''électoralement’’ on ne nous a pas tout dit, et surtout ‘’ on ne fait pas ce que l’on nous a dit » ». On va même jusqu’à nous persuader que c’est nous qui n’avons rien compris.
    Paradoxalement, c’est vrai. Nous n’avons pas compris que toutes ces machines qui étaient inventées pour alléger notre travail allaient nous remplacer tout simplement. Que l’homme qui voit la machine effectuer ce qu’il faisait perd son identité . Et comme celle-ci ne paye pas à sa place ni cotisations sociales, ni retenues pour la retraites, il s’interroge avant que de s’indigner, voire de se révolter. Il a peur. Il a peur de la société dans laquelle il vit. Quant le SMIC de l’un est payé 10,20,30, 100, 500 fois à d’autres, n’est-t-il pas normal, aussi de s’indigner ? Sera-t-il «  Alpha, Bêta, Gamma, Delta, Epsilon , Plus ou Moins ? » . Le Meilleur des Mondes est-il son futur?
    Le Marmouset

    RépondreSupprimer
  23. IO Hermes jealier@orange.fr11 novembre 2010 23:29

    Le choc des civilisations est la prière de ceux qui veulent importer Sade dans l'ordre politique.

    L'ignorance du continum entre Torah, Evangile, Coran, entre Moïse, Jésus, Mohamad sont autant d'aveuglement qui aujourd'hui justifie la destruction de la Palestine.

    De l'archéologie du savoir (M Foucault) vers une Géologie du savoir, nous sommes là à un point de bascule épistémique qui est aussi bien ce que Legendre nomme un "point fixe" dans l'ordre dogmatique de l'anthropologie
    JLB
    jealier@orange.fr

    RépondreSupprimer
  24. Pour tout savoir sur la carrière de Stéphane Hessel, une bio plutôt complète

    http://www.primo-info.eu/

    Cordialement

    GEM

    RépondreSupprimer
  25. A "Anonyme" du 1er novembre à 11h20, et à "Anonyme" (sans doute le même) du même jour à 16h22...
    COMMENT OSEZ-VOUS?
    (C'est sans doute plus simple lorsqu'on reste anonyme de baver sur un homme tel que Stéphane Hessel...N'y a-t-il pas de régulateur sur ce site?)

    RépondreSupprimer
  26. Je pense au contraire qu'il est bon que les detracteurs de Stéphane Hessel puissent étaler aux yeux du monde l'étendue de leur bassesse Leur rage impuissante face à l'indignation calme de ce grand monsieur ne fait que prouver à quel point leur cause est injuste.Pas façile de délégitimer un personnage historique.
    Un grand coup de chapeau à ce jeune homme de 93 ans.

    RépondreSupprimer
  27. Pour Noël : c'est le cadeau !
    Avec pour celles et ceux qui veulent continuer dans cette direction :
    "Les jours heureux"
    http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index.php?ean13=9782707160164

    Merci Stéphane Hessel de nous aider à y croire.

    RépondreSupprimer
  28. Découvert ce soir via RTL.
    Je découvre un homme, des idées et un livre qui me surprennent, me confortent et, étrangement, m'attendrissent.
    Je vais, après une courte nuit, saluer mon libraire préféré !

    RépondreSupprimer
  29. Je viens de terminer ce petit manifeste et j'ai pleuré! J'ai pleuré à la fois de tristesse et de joie car je crois, comme vous qu'il faut garder espoir, ne serait-ce que pour nos enfants et les enfants de nos enfants!
    Je suis d'accord : il faut il faut appeler à la paix, à la justice et à la sagesse...
    Je suis triste de constater que nous ne sommes plus gouvernés par les idées, mais par une oligarchie qui s'autosatisfait, où la solidarité à laissé la place à un individualisme exacerbé qui ne côtoye que la peur voire la paranoïa...
    Pourquoi donc continuer d'écraser le monde alors que nous pourrions l'élever au plus haut degré de la spiritualité?
    Je'ose croire, comme Hugo, que l'Histoire ne nous est pas donnée une fois pour toutes et qu'il y a de l'espoir!
    Il faut que ce soit ce dernier et non pas son contraire qui ne peut mener qu'à la colère, qui soit le moteur de nos actions!
    Notre monde ne chante pas, il hurle de douleur !

    RépondreSupprimer
  30. J'ai communiqué sur ce magnifique ouvrage et en ai profité pour faire l'éloge d'un autre résistant.
    Très cordialement,
    http://0z.fr/EVrct

    RépondreSupprimer
  31. Fabuleux ...merci Monsieur Hessel
    j'ai entendu votre interview ce soir sur France Inter et vous m'avez scotchée ...vos paroles...votre voix si jeune et dynamique et vos idées...si belles et si simples...merci pour nous Tous

    RépondreSupprimer
  32. J'aimerais acheter plusieurs exemplaires de ce livre de Stéphane Hessel "Indignez-vous" en mais je ne trouve pas le contact direct avec "Indigènes éditions"... ni d'ailleurs avec "Harmunia Mundi" censé en être le diffuseur...je vais rarement en ville et préfèrerais le recevoir directement, est-ce possible? Comment faire?

    RépondreSupprimer
  33. Un grand merci à vous, Stephane, d'affirmer avec simplicité et sincérité qu'il nous appartient, tout simplement, de faire preuve de courage, d'honnêteté, d'engagement à l'égard des autres, à l'égard de la vie.

    Merci de vous adresser aux jeunes qui attendent un tel message.(Nous avons également acheté une dizaine de ce petit livre, dont cinq pour nos enfants.)

    Merci également d'avoir contribué à la rédaction de la déclaration universelle des droits de l'homme. Votre vie a été fantastique d'honnêteté et de cohérence. Continuez à nous la faire partager tant que le moindre souffle de vie vous habitera.

    Respectueusement.

    Chantal et Didier

    RépondreSupprimer
  34. Bonsoir Monsieur
    Merci pour ce manifest, qui ne peut nous laisser de marbre, qu il fasse long chemin, si ce livre pouvait faire boule de neige ...cet hiver , Un grand merci à vous MONSIEUR
    dominique defontenay

    RépondreSupprimer
  35. vendez le sur le net, soyons efficace.

    RépondreSupprimer
  36. bravo et un milliard de merci pour ce concentré d'humanité. Je désespérai d'en lire un comme celui que vous avez rédigé.
    Je revis véritablement, cela m'a redonné de l'énergie et je ne la revendrai pas pour reprendre la formule, car cela n'a pas de valeur !

    RépondreSupprimer
  37. J'aimerais demander à M.Stéphane Hessel ce qu'il pense de l'économie distributive créée par un autre humaniste, Jacques Duboin, et représentée aujourd'hui par Marie-Louise Duboin sur son site economiedistributive.free.fr.
    Cette théorie économique totalement humaniste est peut-être la seule qui nous ferait sortir de la crise et supprimerait la misère. Pourquoi Europe Ecologie reste-t-elle si classique dans ses solutions économiques, ce que pourraient lui reprocher le groupe des Economistes Atterrés. Le cancer qui ronge le monde et détruit l'environnement n'est-il pas un système monétaire conçu uniquement pour créer du profit par le jeu des intérêts, nuisant de ce fait à toute réalisation de projet ou production utile? Si M. Stéphane Hessel pouvait soutenir le combat contre l'argent-roi, lequel est allié au pouvoirs de toutes sortes, ce serait un grand bienfait pour l'humanité. Réinventer une économie au service du peuple, voilà un combat digne d'un tel homme. "Vous voulez les pauvres secourus, je veux la misère supprimée", disait Victor Hugo. Depuis son époque, nous n'avons pas progressé d'un iota, et probablement même reculé. Stéphane Hessel, ML Duboin, même combat !
    (voir le site portail.eco.free.fr)

    RépondreSupprimer
  38. BRAVO ! Monsieur Hessel ! Un grand bravo à vous, pour votre livre-cri d'indignation pure et votre magnifique intervention sur france2 ! Vous redonnez courage et espoir vers plus d'humanisme. Je vous envie pour votre jeunesse et votre lucidité ! En cordiale sympathie
    Bernard Riebel

    RépondreSupprimer
  39. " L'urgence qu'il y a pour les dirigeants à cultiver la paix intérieure, une attitude
    altruiste et le sens des responsabilités paraît évidente. C'est ce que le Monde
    attend. "
    Le Dalaï-Lama

    RépondreSupprimer
  40. Hessel a déclaré:


    "La France et l'Europe ont besoin d'un "Conseil des Sages" pour diriger le pays, ainsi que d'une "École Supérieur de Sagesse", obligatoire dans le cursus des futurs Président de ce Monde ..."


    C'est sûr quand on voit de quelle manière a été élu le président de la cote d'ivoire avec les sales magouilles de la france et de l'europe entre autres, il y a de quoi mettre un peu de morale et de sagesse dans tout ce merdier! :@

    RépondreSupprimer
  41. J'ai lu ce matin "INDIGNEZ-VOUS !" dans mon TGV Lille-Paris, et je suis profondément touché par les constats et les solutions proposées pour un mieux vivre ensemble sur notre petite planète terre. Il y a un proverbe BÉNINOIS, qui dit que: "TOUS LES HOMMES NAISSENT NUS ET RETOURNERONT EGALEMENT NUS DANS LE TOMBEAU POUR FINIR EN POUSSIÈRE", Bref Vanité des vanités tout est vanité. Profitons de la vie et faisons du bien autour de nous.
    Etienne ZZ

    RépondreSupprimer
  42. A l'occasion des fêtes de Noël, je vous propose d'envoyer un petit présent à notre cher président, le texte de Stéphane HESSEL publié aux éditions "indigène" et qui porte ce titre: "INDIGNEZ-VOUS"
    et résume en lui ce qui manque à notre société actuelle le pouvoir de RESISTANCE.
    Si le "Père Noël" livre quelques milliers de ce livre à la présidence, un exemplaire passera peut-être entre les mains de Nicolas et qui sait: peut-être le lire ...???
    C'est bientôt Noël on peut rêver un peu, et ça ne coûte que 3€ pour l'achat du livre et 0,90€ de port !!!

    RépondreSupprimer
  43. J'ajoute mes éloges aux nombreux que je viens de lire à propos du texte de Mr Hessel qui nous incite à nous révolter contre les multiples trahisons des valeurs humaines les plus élémentaires. Et nous avons de quoi nous indigner en effet, surtout depuis quelques années et depuis la dernière élection présidentielle.

    Mais j'ai été aussi indgnée et révoltée par le chapitre: "Mon indignation à propos de la Palestine", et notemment par le rapprochement pernicieux que vous faites Mr Hessel, entre les crimes contre l'humanité perpétrés par Hitler, et la politique israelienne. Savez-vous Mr Hessel que vous ne faites que reproduire la propagande agressive malheureusement utilisée sur les sites des terroristes anti-sionistes et surtout antisémites des radicaux islamistes.
    Même si je déplore les colonies israeliennes qui devraient être libérées, il ne faut pas oublier le terrorisme de certains palestiniens à l'encontre des juifs, et l'antisémitisme qui règne depuis la nuit des temps et que vous ne faites qu'exarcerber en omettant plusieurs éléments capitaux dans la compréhension du conflit.
    Je vis en France et ne peux que constater la quasi-unanimité de la presse contre Israel. Cela ne vous indigne pas Mr Hessel?
    N'oubliez pas Mr Hessel qu'Israel est un tout petit pays qui a trouvé sa justification au lendemain du progrome, et que ce tout petit pays est entouré de grands pays arabes qui n'hésitent pas à concentrer leurs forces sur un seul objectif: sa destruction. N'oubliez pas Mr Hessel que de très nombreux israeliens aimeraient vivre une paix qu'ils n'ont jamais connue.
    N'oubliez pas que le pauvre soldat isrelien qui à été capturé en 2006 par le hamas n'est toujours pas libéré à ce jour.
    N'oubliez pas Mr Hessel que la flotille soit- disant humanitaire avait refusé un contôle légitime de la part des israeliens obligés de se défendre devant les attaques incessantes des terroristes. Savez-vous que les soldats israeliens n'ont pas tué de sang froid mais se sont défendus contre les attaques d'assaillants qui se trouvaient sur les bateaux, même si il y a eu des bavures de la part des israeliens.
    Décidément, on ne pardonne rien à Israel, et on trouve toujours des prétextes au terrorisme des palestiniens.
    C'est à peine si vous citez les rockets du hamas que vous justifiez immédiatement en les présentant comme une réponse normale au blocus de Gaza.
    Vous omettez les tirs incessants de rockets sur les israeliens obligés de défendre.
    S'il vous plaît, Mr Hessel, n'en rajoutez pas!
    L'antisémitisme est déjà suffisemment nourri par les médias et par l'amalgame du conflit israelo palestinien.
    N'oubliez pas Mr Hessel que vous ne faites qu'excerber l'antisémitisme qui existe dans de nombreux pays occidentaux et évidemment en France où je vis et où je suis parfois obligée de cacher ma judéité par sécurité.
    Savez-vous Mr Hessel que cet antisémitisme est en train de vider progressivement la France de ses juifs qui comme moi étaient nés en France et désiraient y rester mais qui le peuvent de moins en moins.
    Savez-vous Mr Hessel qu'il est très lâche de se servir d'un juif(Godstone) pour appuyer des propos antisémites mal cachés par votre parti- pris sur le conflit.
    Vous stimagmatisez ainsi l'ensemble de la population juive et vous salissez le nom de votre père qui je crois était juif aussi.
    Ne vous êtes-vous jamais dit Mr Hessel que les attaques des israeliens étaient peut-être aussi une réponse aux attaques incessantes des terroristes palestiniens et arabes. Oubliez-vous les kamikazes qui font des milliers de victimes dans la population civile et qui ne tiennent pas compte de leurs propres civils dont ils se servent comme bouclier. Oubliez-vous l'appentissage de la haine du juif aux enfants palestiniens.
    Tout au long de l'histoire les juifs ont été persécutés,n'avez-vous aucune compassion vis-à-vis de cette persécussion. Il vous faut encore en rajouter.

    RépondreSupprimer
  44. On peut mettre en doute votre judaïté madame, car malgré vos connaissances, vous semblez omettre comment est né cet état Israélien qui vit dans la soi-disant terreur! Ce n'est pas contre le judaïsme qu'il en va ici, mais contre le sionisme responsable autant des mots des juifs que des arabo-musulmans! Car tous les arabes ne sont pas musulmans, dois-je le rappeler, et tous les juifs ne sont pas sionistes! Les juifs vivaient en paix avec les arabo-musulmans avant l'indexation des terres palestiniennes, et c'est une injustice de croire que cet état est légitime, partant de là, tout le reste n'est que babillage.... et tout ce babillage n'existerait pas si la justice première était faite : cet état n'est pas légitime car il a été spolié dans les années 60! C'est ce que tout le monde doit comprendre, car personne ne comprend pourquoi le conflit ne s'arrête pas... parce que les terres palestiniennes ont étés spoliées, et que les combattants pour la décolonisation ne cesseront le combat que lorsqu'ils auront récupérer leurs terres... ce n'est pas plus compliqué
    Ça ne marche que comme ça ... y a des colons qui prennent une terre, et des colonisés qui se rebellent tout simplement! Algérie, 132 ans de colonisation et finalement les colons sont partis, Afrique noire, tous pays confondus, des centaines d'années de colonisation, et les colons sont partis.... Y a que les américains qui ont eu le courage de décimer les indiens (ah pardon, je crois qu'il en reste quelques uns.... dans des réserves!) Je crois que les palestiniens ne veulent pas finir dans une réserve et c'est légitime! Ce n'est pas parce les juifs d'europe et du monde ont souffert de l'antisémitisme ( pour info les peuples sémites sont les juifs et les arabes), qu'ils ont le droit de s'installer ou ils le souhaitent et de coloniser impunément!
    Au risque de me répéter, l'état israélien est un état illégitime dès le départ, c'est normal que le monde entier le critique, et c'est normal que les personnes occupée, par l'"ennemi" se sentent oppressés et se battent!
    Moi je n'aimerai pas qu'on vienne chez moi sans y avoir été invité, puis qu'on me prenne ma maison sous prétexte que y a 10 génération mon ancêtre vivait ici donc c'est chez moi, puis de toute façon je m'occuperai mieux de cette maison... puis les années passent, certe la maison est en bon état, les gens qui y vivaient sont mes esclaves, j'ai pris leurs femmes et leurs enfants, mais regardez comme elle est belle cette maison maintenant, je l'ai amélioré, elle est davantage fonctionnelle, vous ne pouvez pas me virer comme ça!!!!!

    RépondreSupprimer
  45. Merci Mr Hessel pour votre affection et le combat que vous avez mené. Que s’est il passé entre temps pour que l’indignation fasse place à la résignation ? Avons- nous raté une étape ?

    La pire des attitudes est effectivement l’indifférence et dire « je n’y peux rien, je me débrouille » , voilà ce à quoi est réduite toute une partie de la jeunesse tant il y a de raisons de s’indigner tous les jours. Il est devenu si difficile de faire sa place parmi les adultes, même bardé de diplômes, trouver juste un stage pour acquérir l’expérience .Celle ci doit être aussi complète qu’un travailleur chevronné car on ne risque plus Monsieur, le devenir est une valeur trop incertaine. Etre toujours un peu mieux que l’autre pour être sélectionné, rester dans le travail intérimaire jusqu’à trente ans, etc…
    oui une des composantes essentielles qui fait l’humain se perd : la faculté d’indignation et l’engagement qui en est la conséquence. Le nez dans le guidon pour gagner son autonomie et s’arracher pour tracer un chemin ; conquérir le droit de gagner sa vie , voilà ce à quoi est attelée toute une jeunesse. Il faut de nos jours commencer par sauver sa peau individuellemnt pour pouvoir rejoindre le courant de l’histoire et s’autoriser enfin à la compassion pour les autres « sans droits ».

    Respectueusement, une enfant de 58. Sylvie B

    RépondreSupprimer
  46. Le nazisme ? C'est pas bien. Les camps de concentration ? C'est pas bien. Le fascisme ? C'est pas bien. Le Communisme ? C'est pas bien. Le capitalisme ? C'est pas bien. La pauvreté ? C'est pas bien. La compétitivité ? C'est pas bien. La guerre ? C'est pas bien. La violence ? c'est pas bien. Le terrorisme ? C'est pas bien non plus. Conclusion ? Le monde va mal. Solution ? La non-violence. Whaouh ! Merci infiniment d'avoir ouvert les yeux de milliers de lecteurs avec cette pensée révolutionnaire ! Jamais, avec une intelligence certainement moindre, un raisonnement ankylosé, une carrière diplomatique inexistante ou une incapacité totale à lire Gandhi, Luther King, Bouddha (etc, etc...) , nous n'aurions pu "découvrir" cette GRANDE vérité... même après 93 années à vivre sur cette planète. Le livre qui vous rassure sur le fait que vous pouvez mourir à 30 ans, c'est toujours 63 années de gagnées ! En résumé : un pet dans un jacuzzi !

    RépondreSupprimer
  47. Merci Monsieur Hessel pour ce petit concentré de lucidité sur la perte de tous nos aquis sociaux depuis la guerre et sur la déshumanisation de notre société. Les causes d'indignations ne manquent pas, mais il manque les solutions. Depuis la lecture de votre livre, je m'interroge sans cesse sur ces solutions qui sont loin de m'apparaître évidentes. Comment en effet lutter contre le pouvoir de l'argent (les banques, la dictature des marchés financiers); le pouvoir de la peur (peur du chômage, du terrorisme etc..); le pouvoir de mort de nos sociétés modernes (oppression des peuples, exclusion etc..)?Si des solutions pratiques comme le développement des banques solidaires et coopératives me semblent pouvoir être mise en place assez facilement, la lutte contre le pouvoir énorme de la peur face à des dangers multiples non clairement identifiés me paraît plus difficile. "L'insurrection pacifique" oui bien sûr mais on voit bien la totale inefficacité des dernières manifestations face à un gouvernement sourd et aveugle. Il faut aller plus loin et tout réinventer. Je crois que l'heure est venue de ne plus se contenter de s'indigner, mais de rentrer en résistance. Comme au temps de la guerre, une armée de l'ombre doit se lever et saper les fondements de cette société hyper capitaliste qui ne laisse pas de place à l'humain.

    RépondreSupprimer
  48. The right spirit for our time... Excellent book! I would love to translate it and publish it in Greek!! I am a Greek Psychologist-Sociologist, living in Crete, Greece and I feel Greek people need this book, now!

    Please, contact me, as soon as possible:

    milamou4u@yahoo.com,

    or mob/tel: 00 30 69 72 85 06 15 begin_of_the_skype_highlighting              00 30 69 72 85 06 15      end_of_the_skype_highlighting

    Thank you,
    Estelio Kaloguru.

    RépondreSupprimer
  49. Ce testament moral est loin d'être superflu!S'indigner c'est aspirer à un idéal dont les mots d'ordre politique et les comportements afférents ne sont plus porteurs.Le peuple est dans la rue...on ne s'interroge en rien.Une oligarchie politico economico financière décide de notre destinée en fonction de ses critères d'enrichissement.Résistons!

    RépondreSupprimer
  50. c'est ignoble ! Ce Monsieur Hessel profite largement d'une notoriete attribuée bien à tort par l'ensemble des médias en mal de philosophe ou de "sages" qui,un tant soit peu, pourrait guider nos consciences dans la période trouble que nous tous traversons.Et les Médias ont choisi bien intentionnellement ce Monsieur Hessel parfait inconnu l'an dernier.Ce Monsieur Hessel qui se jette comme un chien enragé aux basques de ce minuscule Etat d'israel, qui lui en veut de se défendre comme toute démocratie doit le faire pour protégerr ses citoyens, un état tout à fait légitime qui n'a cessé d'être combatu par toutes les dictatures, les potentats,les présidents à vie, qui l'entourent et le haissent, les peuples arabo musulmans qui l'enserrent cultivent à l'envie cette haine et l'nculquent à leurs enfants en leur souhaitant de devenir " martyrs" pour se gaver de sexe auprès de plusieurs filles vierges... je vous laisse apprécier la hauteur d'esprit. si cet état est légitime? il l'est plus de dix millions de fois, qui a eu ses encêtres comme Abraham, Isaac, et Jacob , Qui a eu comme encêtre ce grand roi Salomon qui a construit sa,notre capitale Jérusalem, MILLE ans avant seulement l'avènement de Mahomet, qui,si ce n'est le peuple juif qui s'est vu envahi et expulsé par ls Babyloniens, les Romains, les Grecs, les Ottomans en dernier ressort. Ce peuple Juif est toujours bien vivant, et toujours soucieux de paix, et ce Monsieur Hessel qui promeut le Boycot d'Israel n'a pas du tout sa place dans mon estime,il se fourvoie, il le fait sciemment il est machiavélique car au lieu de rapprocher les deux parties il ne fait qu'attiser la haine,et de radicaliser les deux peuples qui ont droit tous les deux à leur état dans des frontières sures et reconnues. Monsieur Hessel vous êtes un fouteur de m. vous n'êtes pas du tout un grand homme. (Herocaya)

    RépondreSupprimer
  51. Je n'ai pas encore lu le livre (je vais me le procurer asap) mais seulement les commentaires.
    Je vois que les vieux démons ressortent entre les partisans et les détracteurs d'Israél .Je ne conçois pas qu'un état puisse être autre chose que laïque, cela mettrait fin à toutes ces querelles de religion.
    Pour une réponse à Dehousse (3decembre 5:46') je l'invite à faire un tour sur le site de grundeinkommen.ch Il existe une autre façon de vivre en instaurant le revenu de base ; faire changer les mentalités est une oeuvre de longue haleine; on n'aura plus à s'indigner car chacun aura de quoi vivre DIGNEMENT.

    RépondreSupprimer
  52. Merci à vous Mr Hessel pour votre Courage votre Sagesse. Merci d'en appeler aux jeunes générations pour qu'ils résistent à ces forces fascisantes qui sont en train de détruit la société.
    Merci au Conseil National de la Résistance.

    RépondreSupprimer
  53. quand on se permet de critiquer comme le fait l'"anonyme" du 1er novembre : dévoiler son identité serait la moindre des choses.
    Quel courage !
    Je n'ai pas lu ce petit livre de Stephane Hessel, mais je vais m'empresser de le faire.

    RépondreSupprimer
  54. Bonjour Mr Hessel,

    32 pages c'est à la fois peu mais aussi beaucoup quand on lit votre ouvrage.

    Petit ouvrage par le nombre de pages et le prix éditeur mais grand par les vraies questions qu'il soulève.

    De plus, il a l'avantage d'être clair et pédagogique, ce qui n'est pas une mince affaire ;-)

    Cela permettra de le rendre accessible au plus grand nombre, ce qui est à mon sens un bon choix éditorial.

    Merci pour cet air frais et vivifiant dans notre monde parfois confiné et qui manque cruellement de sens. Donner du sens à notre existence et à notre rapport au monde.

    Peut-on s'appeler une civilisation civilisée quand on génère autant de laisser pour compte, de détresse, de mal logés, de sans emplois, de compétition entre les gens... ?

    Le travail doit-il être au service de l'homme ou le contraire et au profit que de quelques privilégiés ?

    Merci pour votre courage, votre sagesse, votre clairvoyance et lucidité.

    Les témoignages comme le votre sont malheureusement trop rares...et on nous sert tous les jours une soupe insipide tous les jours dans beaucoup de médias qui devraient nous éclairer, nous donner des clefs de compréhension sur notre monde en plein changement pour le meilleur et le pire...

    Un livre à faire passer entre toutes les mains et à relire en cas de doutes ou de périodes de cafard ambiant.

    Je vous souhaite encore de longues années pleine de jeunesse qui vous caractérise.

    De mon point de vue, on peut être un vieux jeune mais aussi un jeune vieux ;-)

    Merci à votre action citoyenne, ainsi qu'aux membres du Conseil national de la Résistance qui ont défendu des valeurs qui malheureusement sont malmenées de nos jours.

    Un lecteur admiratif de 43 printemps ;-)

    RépondreSupprimer
  55. Bonjour Mr Hessel, je n'ai pas encore lu votre livre, mais vu les commentaires je crois que cela ferait un magnifique cadeau de Noël pour réveiller les consciences ...et pas cher
    et tant pis s'il en choque certaines...le choc un peu brutal c'est aussi un début d'eveil

    je vais aller cette semaine dans ma librairie préferée (surtout pas à la fnac...) me procurer ce petit livre

    RépondreSupprimer
  56. Le nazisme ? C'est pas bien.
    Les camps de concentration ? C'est pas bien. Le fascisme ? C'est pas bien.
    Le Communisme ? C'est pas bien.
    Le capitalisme ? C'est pas bien.
    La pauvreté ? C'est pas bien.
    La compétitivité ? C'est pas bien.
    La guerre ? C'est pas bien.
    La violence ? c'est pas bien.
    Le terrorisme ? C'est pas bien non plus. Conclusion ? Le monde va mal.
    Solution ? La non-violence.
    Whaouh ! Merci infiniment d'avoir ouvert les yeux de milliers de lecteurs avec cette pensée révolutionnaire !
    Jamais, avec une intelligence certainement moindre, un raisonnement ankylosé, une carrière diplomatique inexistante ou une incapacité totale à lire Gandhi, Luther King, Bouddha (etc, etc...) , nous n'aurions pu "découvrir" cette GRANDE vérité... même après 93 années à vivre sur cette planète.

    Le livre qui vous rassure sur le fait que vous pouvez mourir à 30 ans, c'est toujours 63 années de gagnées !

    En résumé : un pet dans un jacuzzi !

    RépondreSupprimer
  57. A l'anonyme qui signe d'"un pet dans un Jacuzzi" : Vos copiés collés n'y feront rien, vous ne devez même pas savoir ce qu'est la sagesse.

    Soyez et restez petit, ne pensez qu'à vous puisque celà semble être votre solution.

    Mais il est temps d'ouvrir les yeux car le monde court à sa perte.

    Merci M. Hessel

    RépondreSupprimer
  58. un poète ne peut rester au stade de l'indignation, il va plus loin pour poursuivre le combat en fonction de nos raisons de vivre.

    pour prendre connaissance de la déclaration des droits à la vie sociale des êtres humains

    en tapant sur Google les mots clés : déclaration droits vie sociale,
    en premier résultat vous avez le lien pour lire ce texte qui présente une façon de vivre en société pratiquée par de nombreux peuples qui ont produit à travers le passé, un niveau de vie supérieur à nos peuples européens.

    celui qui s'exprime sur fileane.com a participé à la reconstitution des combats des Glières lors de son année au 27ème BCA...pour préserver le souvenir et prendre la relève lorsqu'il le faudra et depuis quelque temps, c'est le moment !

    Le combat de la résistance n'est pas fini, il s'adresse maintenant au camp des vainqueurs de 1945, il vise ce pacte anti communiste qui tout au long de cette guerre a rassemblé les politiciens et les financiers anglais, américains, allemands, suisses et d'autres. Cette oligarchie financière anglo-saxonne s'est enrichie à travers les dépenses de guerre puis après 1945 à travers les dépenses d'armements de la guerre froide et aujourd'hui tout simplement à travers la guerre économique mondiale qui vise aussi bien les monnaies que les entreprises et toutes sources de richesses énergétiques, minières...et les régimes de protection sociale, les dépenses publiques des états.

    la résistance doit briser le tabou que les vainqueurs de 1945 ont imposé sur leurs affaires scandaleuses et qui ne supportent plus depuis des décennies,les acquis de la résistance, cette volonté de vivre mieux pour légitimer tous les sacrifices et les pertes consenties pour vaincre les dictatures et leurs génocides et enfin vivre en paix.

    les poètes ont animé la résistance durant la seconde guerre mondiale, ils n'ont pas disparu des rues et des campagne de France. avec ses camarades, celui qui anime fileane.com a re vécu les Glières et comprend la volonté du retour en résistance de M.Walter, de M.Hessel et de tant d'autres. Un poète n'est probablement qu'un résistant tout au long de sa condition humaine tant il vit entre ciel et terre et si possible pas loin des sommets des montagnes.

    sur fileane.com : la déclaration des droits à la vie sociale des êtres humains.

    RépondreSupprimer
  59. A la jeunesse! Réveillez vous! Contre ce monde qui perd ses valeurs humaines
    Résistez à l'envahisseur: le capitalisme!

    RépondreSupprimer
  60. Signé une jeune femme BAC+2 payé au SMIC en tant que Téléconseillère à Compiègne...

    RépondreSupprimer
  61. Merci monsieur Hessel dont je connais les combats et les engagements ; ce texte magnifique est à mettre entre toutes les mains ; MERCI

    RépondreSupprimer
  62. La preuve en est faite !
    Les valeurs essentiels qui font de nous des hommes, n'a donc pas été oublié !
    Monsieur Hessel, vous avez combattu, mieux que n'importe quels hommes politique, les valeurs de la France, et je vous en remercie.
    Vous avez sût garder ces mêmes valeurs en vous, et grâce à votre texte, vous nous laisser une part de votre sagesse.
    Que ce témoignage de sagesse, traduit dans ce texte, que vous nous confiez, entre à jamais dans nos mémoires.
    France ! Français ! Réveillez-vous !
    Le Nazisme n'est pas mort !
    Il est à ce jour revenu sous un nouveau nom ! Dans un nouveau corps !
    Ne vous laissez pas duper par leurs beaux discours !
    Nos aînés et Monsieur Hessel, par son texte, tient à nous prévenir d'un danger immédiat !
    Écoutons ses sages paroles !
    France, Français, réveillez-vous !
    C'est un résistant, que dis-je, un combattant, que dis-je, c'est l'un des derniers sage de notre beau pays qui vous le demande !
    Un grand merci, à vous, Monsieur Hessel !

    RépondreSupprimer
  63. On a rarement vu la pertinence et les idées révolutionnaires applaudies par l’unanimité. Je me demande si ceux qui en font l’éloge sont les mêmes que ceux qui, comme cet homme interviewé par France inter à la gare ce matin, se scandalisait des perturbations engendrées par la neige et disait à peu près ceci : « on a fait dix heures de vol et on se retrouve dans une situation pire qu’en Ouzbékistan ! » avec des termes grossiers à l’égard des employés débordés. Que de commentaires susciteraient ces propos ! Que dire aussi de cette commentatrice sur le net qui avoue n’avoir pas encore lu le manifeste mais en fait déjà un éloge sans réserve… Ce livre, petit et bon marché, n’est-il pas encore un moyen facile de blanchir la conscience des légions de consommateurs passifs que nous sommes presque tous ? Dois-je le lire aussi pour confirmer la grandeur de quelqu’un qui énonce vraisemblablement des évidences ?

    RépondreSupprimer
  64. la résistance lutte contre les despotes, les criminels, les manipulateurs, les assoiffés de profits qui au nom d'économies de bouts de chandelle, embêtent toute une population comme par ces temps de neige : une seule société a maintenant le monopole de la production de sel de salage en France ( près de Nancy et en Camargue ), depuis ces chutes de neige, elle vend la tonne de sel non plus aux alentours de 75 €/Tonne mais à plus de 220€/T, c'est la fameuse loi de l'offre et de la demande et les contribuables devront payer...

    Normal certes si nous considérons le niveau élevé de conservatisme, de paternalisme et d'immobilisme chez nous. Une majorité de français sont des conformistes notoires, des personnes "agentiques" selon l'expression de Milgram qui vont râler pour trouver des excuses à leur mauvaise conscience. Plus les gens râles, plus ils ont mauvaise conscience et plus ils sont conformistes et ne feront rien de plus que râler. Avant l'expérience de Milgram, Hannah Arendt avait démontré le mécanisme totalitaire, en particulier le nazisme.

    Dénoncez le conservatisme tant que vous voudrez mais posez-vous la question : je râle, je m'indigne, pour excuser ma mauvaise conscience et je reste dans mon conformisme douillet ou je passe dans le camp des résistants qui luttent pour une autre société, une autre civilisation ? Une minorité suffit et les exemples sont nombreux. Sinon un seul homme peut également suffire : souvenez-vous de la phrase de De Gaulle dite en 1940 à Leclerc en partance pour L'Afrique française : de mémoire : une cause si désespérée soit-elle n'est jamais perdue d'avance si un homme debout consent à mourir pour elle.

    un poète, un initié a franchi les limites de la mort de notre corps charnel : il n'a plus peur de la mort mais il lutte pour plus de vie humaine et cette lutte se termine toujours selon la phrase de Bonaparte : à la fin, la puissance des baïonnettes est toujours vaincue par la puissance des forces de l'esprit... et les anciens conformistes se trouvent de nouvelles raisons pour un nouveau conformisme si tel est le prix de leur liberté et la valeur de leurs raisons de vivre et de mourir. Nous avons d'autres raisons de vivre et de mourir et nous luttons sans peur et sans reproches, puisque vos mauvaises consciences et votre conformisme, nous les connaissons mais n'en voulons pas.

    pierre, webmaster de fileane.com

    RépondreSupprimer
  65. Je voulais vous remercier Monsieur Hessel pour m'avoir permis de comprendre combien l'indignation devant la misère et l'inéquité est légitime. Je suis née bien après la guerre, je n'ai pas la culture suffisante pour vous avoir déjà lu, mais votre petit ouvrage m'a regonflée. Tout aujourd'hui tend à l'individualisme capitaliste -ou l'inverse- et on pourrait croire malvenu d'agir autrement, incongru d'avoir au milieu des collègues un autre discours. Merci Monsieur Hessel de m'avoir montré où était la légitimité, et de redonner du crédit à mon engagement syndical.

    RépondreSupprimer
  66. Paradoxe !alors que notre société valirisela ponderation, le consensus et la modération, ce livre inspire la résistance, la désobéissance, l' indignation! plus facile peut être a lire qu' a vivre?

    RépondreSupprimer
  67. Monsieur,

    Je viens de lire votre petit livre et j'ai pris une grande claque dans le dos.Je pense que je ne suis pas le seul à mettre un peu assoupi sous mon arbre.

    Merçi
    Thierry de Fondettes

    RépondreSupprimer
  68. Claude Becquerelle24 décembre 2010 07:20

    Avec mes vifs remerciements et l'expression de mon profond respect pour ce que vous êtes, M. HESSEL, et pour tout ce que vous faites. Il est des hommes qui sont des "phares" pour les autres hommes, inspirant leur implication dans les divers compartiments de leur vie. Vous êtes cela M. HESSEL et je me sens honoré de pouvoir vous le dire.
    Avec d'autres militants de la LDH, je m'efforce d'être toujours debout, pour "m'indigner" comme vous y incitez et faire partager largement votre indignation.
    Merci et compliments aux Editions INDIGENE.
    Meilleures salutations. Claude Becquerelle

    RépondreSupprimer
  69. Qu'aurions nous fait dans les années 40 ?

    Nous nous rêvons facilement résistant.
    Mais que faisons nous aujourd'hui, face à une injustice croissante et à la disparition progressive mais bien réelle des acquis que nous ont légué ceux qui ont permis que notre pays demeure libre ?

    Merci Monsieur Hessel de réveiller note indignation
    Profond respect !

    RépondreSupprimer
  70. Face à l'ordre social inacceptable en place à la fin du XIX ie siècle, Tchernichevsky posait une question: "Que faire ?" Au même moment, Baudelaire écrivait "Assommons les pauvres" au lieu de les assister afin qu'enfin ils se révoltent pour mettre fin à l'inacceptable... Où en sommes-nous aujourd'hui sinon dans une situation identique sinon plus inacceptable encore ? Merci à Stéphane Hessel d'appeler à l'indignation active pour tenter d'induire un changement sans lequel le Monde court à sa perte... Depuis la dernière Guerre mondiale, 3 hommes ont constitué pour moi des références : Philippe Lamour, jean Ziégler et Stéphane Hessel que je remercie encore pour le texte qu'il adresse à la conscience humaine.

    RépondreSupprimer
  71. Bravo pour cette publication!
    En ce jour de Noël, pourquoi ne pas avoir l ' espoir d'un monde plus juste, prenant en compte les besoins de tous , pauvres ou nantis, mais surtout pauvres.
    Pourquoi la société est-elle devenue ce qu'elle est!
    Quelle est cette société qui se permet de prendre aux pauvres (Couche moyenne comprise) pour donner au plus nantis, sous couvert d'une économie de marché qui n'apportent ses bienfaits qu'aux Grands Groupes Financiers , aux Banques et Grandes Entreprises Privés Nationale, voir Internationale, donc au actionnaires qui vivent dans leurs bulle.
    Français "réveillez" vous!!!!
    Mon beau père qui a 92 ans, qui a fait la guerre de 1940 et a été emprisonné pendant 5 ans en Allemagne, qui a été un militant des droits du travail et social depuis 1936, ne comprends plus cette société du chacun pour soi.
    Que dirait l ' Abée Pierre s'il était encore là!

    RépondreSupprimer
  72. Merci pour ce petit livre stimulant !
    je l'ai moi-même acheté et je vais en passer commande de cinq autres exemplaires pour diverses personnes autour de moi qui ne manqueront pas d'être intéressées j'en suis sûr.

    Pour combattre l'obscurcissement qui menace notre société, contre l'idéologie mortifère
    que d'aucuns véhiculent, ce petit livre vient rappeler fort à propos, quelques valeurs essentielles. Grand merci Monsieur HESSEL

    RépondreSupprimer
  73. Bonjour
    Serait-il possible qu'un lecteur poste ici le n° ISBN de ce livre ? Merci d'avance !!

    RépondreSupprimer
  74. et voici:
    n° ISBN 978-2-911939-76-1

    bonne lecture !

    RépondreSupprimer
  75. Mille mercis ;-)) Bonnes et heureuses (et conscientes ;-)) fêtes de fin d'année !!

    RépondreSupprimer
  76. sera-il distribué au maroc? merci

    RépondreSupprimer
  77. A quand une version électronique pour ebooks ?

    RépondreSupprimer
  78. bonjour,
    Je n'irais pas dans le sens de la majorité des commentaires sur ce site!
    Ce livre est un condensé de bien pensance écrasante. La France et le monde ont bien changé depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Ce n'est pas par ce que l'on a été résistant que l'on devient un saint!

    Critiquer le démembrement de notre société et de certain acquis, je veux bien.
    Je suis jeune et je ne suis pas indigné des mêmes choses que vous. Les immigrés, les clandestins et les roms sont devenus vos nouveaux chevaux de batailles et les français sont les vaches à lait... la question israélo palestinienne ne me semble pas si simpliciste que la description du rapport goldstone. Et enfin la non violence, allez appliquer celà contre des voyous et des intégristes qui n'ont que faire de leur vie et vous verrez que malheureusement, le faux humanismes et le faux droit de l'hommisme, érigés comme religion, n'entraineront que les pires attrocités!

    Là où je m'indigne encore c'est votre appel à voter pour martine aubry. Je me rends compte avec votre décision politique, qu'effectivement les raisons de se battre ont bien changées

    RépondreSupprimer
  79. De la crise financière actuelle viendra le salut car des cendres de ce système devra renaitre une nouvelle facon de vivre et a ce moment nous verrons ceux qui mettent la main a la patte et ceux qui ont profité de l ancien système actuel.

    RépondreSupprimer
  80. Le début de la lutte est l'éveil des consciences, et l'indignation est légitime dans ce monde d'égoïsme et de pensée molle.
    N'en déplaise à certain, l'idéal intact d'un HOMME de 93 ans est une leçon de vie et éclaire notre chemin.
    Merci Monsieur Hessel.

    RépondreSupprimer
  81. Can you provide an English translation for purchase? We're dying over here in America for some resistance to the failures of capitalism.

    RépondreSupprimer
  82. Je me révolte donc nous sommes,
    LISEZ ALBERT CAMUS!!

    RépondreSupprimer
  83. Trop contente aussi pour vous, petite maison d'édition...

    Belle année !!!

    RépondreSupprimer
  84. Merci pour vos prises de position. Dans la vie, il y a des gens qui font quelque chose, qui essaient de changer le monde, et d'autres qui ne font rien.

    RépondreSupprimer
  85. Il y aurait bien des issues idéologiques possibles à l’impasse de l’opposition libéralisme versus étatisme.

    Mais il n’y a pas d’issue politique à l’impasse anthropologique de l’homme cupide et vénal.
    L’humanité est corrompue.
    C’est là tout l’enjeu du 21ème siècle... voire même l'enjeu de la survie de l'espèce humaine !
    (un "détail", dans les tréfonds des poubelles de la folie humaine...)

    RépondreSupprimer
  86. Je lis vos commentaires et je m'indigne......

    je m'indigne contre ces hommes bardés de lois, de règlements, d'huissiers ou d'avocats qui peuvent jetrer une famille à la rue au nom de la "LOI"...

    je m'indigne contre ces politiques qui tirent leur légitimité et leurs profits d'un peuple qu'ils méprisent...

    je m'indigne contre ces hommes qui parlent au nom d'un dieu quelconque et qui divisent ainsi l'humanité...

    Je m'indigne contre ces capîtaines d'industrie qui offrent une voiture plaquée or à leurs maitresse alors que d'autres fouillent les poubelles pour survivre...

    Je m'indigne contre la transformation des êtres humains en "Abonnés" à n'importe quoi..

    je m'indigne des états voyous qui blanchissent de l'argent sale, bien connus de nos gouvernants qui les dénoncent tout en y ouvrant un compte ...

    Je m'indigne contre les gadgets "indispensables" que l'on impose à notre jeunesse qui ne sait même plus discuter simplement avec un être humain sans utiliser l'électronique...

    Je m'indigne contre moi-même qui n'ai pas le courage de prendre un fusil pour faire une révolution qui s'impose et vais continuer à m'indigner, dans mon petit coin....

    Je m'indigne.......

    RépondreSupprimer
  87. Bonjour a tous,
    Je profite de la possibilité qui m'est donné de laisser un message sur ce blog.
    J'invite tous ceux qui peuvent trouver en eux un écho a la parole de M. Hessel, a lire le manifeste de jeunes palestiniens qui vient d'être reproduit par la presse française (Libé entre autre pour ne pas le citer). Ce manifeste est pour moi la représentation d'une des réalités exprimées dans ce livre qui est aussi efficace qu'il est secouant pour nos esprits cloisonnés.

    Bonne année a vous m. Hessel !
    Bien amicalement
    Marc V.
    Rosny sous bois

    RépondreSupprimer
  88. A Monsieur l'anonyme du 24 décembre 2010 à 00:18.

    Ce livre est sensé ne faire que retranscrire des évidences ?

    Alors regardez autour de vous et voyez si ce qui est décrié dans cet ouvrage est évident aux puissants de ce monde.

    Regardez autour de vous et voyez si la majorité a seulement conscience de la moitié des problèmes évidents que ce livre met en lumière.

    Non ce livre ne révèle aucune évidence. Et c'est d'ailleurs pour cette raison que la situation sur Terre est si grave...

    Merci d'avoir rédigé ce livre Monsieur Hessel.

    BALZANO Marc.

    RépondreSupprimer
  89. je n ai pas lu ce livre, mais je sais reconnaitre un fort d'un faible, un riche d'un pauvre, un ignorant d'un sage et un homme libre d un autre attaché à ses conceptions erronées... le coeur pure ou impure de l ètre humain. inutile d'etr cultivé pour constater les dérives inhumaines de ce monde...a chacun à son niveau de résister à la connerie ambiante...la vie reprendra toujours ses droits

    RépondreSupprimer
  90. On ne se pose pas la question de savoir pourquoi il faut s'indigner mais ceux qui vivent ou ressentent l'injustice s'indignent spontanément. Par contre, il est du devoir des politiques de considérer cette indignation comme une situation intolérable à laquelle il est impératif de remédier, là se trouve la responsabilité morale de notre société qui ne peut supporter une dictature des marchés financiers appauvrissant les plus précaires pendant que les plus riches s'enrichissent. La force de Stéphane Hessel est d'avoir vécu la crise de 1929 et la montée des fascismes, consécutive à la pauvreté des peuples car la barbarie pousse souvent sur le fumier de la misère. A bon entendeur espérant que nos dirigeants nationaux ne tergiverseront plus pour redonner espoir et dignité à travers un partage des biens et des richesses. L'histoire se répétera alors autant la construire que de la subir!

    Stéphane Hablot Maire de vandoeuvre (32000 habitants)

    RépondreSupprimer
  91. C'est un succès admirable autant qu'inespéré. Preuve s'il en fallait une qu'il faut juste un peu de charisme et d'humanité pour inviter nos contemporains à se mettre en mouvement.
    Je viens de publier une note de lecture sur ce livre, ici: http://www.e-litterature.net/publier2/spip/spip.php?article1094
    Merci de soulever le voile de l'espérance.
    Xavier Lainé, écrivain, Manosque.

    RépondreSupprimer
  92. Mr.Hessel a tout à fait raison :"l'insurrection pacifique" ,que peut faire le gouvernement contre un peuple:le peuple fait la nation, non le gouvernement ;et rappeler vous :la décolonisation :les peuples ,comme l'Algérie ou le Vietnam ,n'était que peut armées et pourtant grâce à leur volonté ,leur espérance s'en sont tirés et ont gagnés !certains peuples l'ont même fait "pacifiquement" :la volonté et l'espérance sont deux de leur trois forces :le secret de cette puissance que rien ne peut arrêter est l'union ,seul nous ne sommes qu'une goute d'eau dans l'océan ,mais réuni nous sommes l'océan !! merci Mr.Hessel d'avoir publié ce magnifique livre

    RépondreSupprimer
  93. Bonjour, quelqu'un peut-il m'indiquer s'il existe une traduction en anglais de ce modeste et salutaire ouvrage ?

    - J.-B. Caillau (mailto:caillau@n7.fr)

    RépondreSupprimer
  94. Bravo Monsieur HESSEL j'espère que votre texte sera traduit dans toutes les langues et affiché dans toutes les écoles du monde. Merci

    RépondreSupprimer
  95. Je vois arriver gros comme un camion,une forme d'alliance entre la droite gouvernementale et le front national voilà par exemple une question à poser à nos specialistes de la boule de cristal qui ont du mal semble t'il plus de mal à nous éclairer sur un recul du chômage en 2011,que sur les probables tourments sentimentaux de nos "élites au pouvoir".C'est parce que ce processus d'approche est en cours,que d'autre part,l'esprit de la résistance,son oeuvre ses réalisations immensément sociales et politiques,voire économiques sont massacrées jour aprés jour depuis des lustres certes mais jamais avec tant de sauvagerie de détermination que sous ce pouvoir.L'humanité est gangrénée,cancérisée par les financiers du sysyème ultra libéral à l'américaine.Tout s'effondre se délite l'ennemi pour ceux qui nous gouvernent,c'est le peuple dont il faut casser l'unité la solidarité la liberté l'égalité la laîcité bref toutes ces valeurs morales et éthiques qui naquirent au lendemain de l'occupation. Alors oui il faut s'indigner et puis résister et puis se remettre ensemble comme autrefois le firent tous ces résistants qui peu à peu s'engagèrent contre le nazisme?Aujourd'dhui ce n'est plus le nazisme,encore que dans nos républiques d'Europe ....il renait sous de nouvelles formes ,c'est contre ces prédateurs financiers qui font leur loi qui nous précipitent dans un abîme d'injustices qui se gobergent à gogo,qu'il faut s'insurger avec à la clé un programme de changement fondamental de politique de société.C'est à tous qu'il s'adresse,mais surtout avec tous et par tous,et non une caricature de sauveur suprême de "gauche"ou de droite. Au front de gauche on travaille en ce sens.

    RépondreSupprimer
  96. La réaction d'un huguenot cévenol

    A travers vous, c’est aussi à tous ces résistants à qui vous avez donné la parole que j’aimerais dire merci pour leur témoignage essentiel.
    En communiant avec leurs combats passés et présents, je ne peux m’empêcher de penser aux paroles d’André Chamson :

    « Résister, c’est d’abord ne pas s’arrêter à l’abaissement ou à la persécution, puis, s’il le faut, c’est combattre et puis, vainqueur ou vaincu, c’est résister encore, c'est-à-dire rester fidèle à ce que l’on est quoiqu’il en coûte »

    Ce que Walter, vous-même et vos camarades avez compris (et ce que n’a pas compris Mr Sarkozy), avez mis et continuez à mettre en pratique, c’est l’injonction de Bernanos :

    « Nous ne sommes pas propriétaires des vertus de nos ancêtres, nous n’en avons que l’usufruit. Sachons en être dignes ».

    Elle reste plus que jamais d’actualité pour nous et pour nos enfants.

    trouchaud.jean@wanadoo.fr

    RépondreSupprimer
  97. Lettre ouverte à Stéphane HESSEL

    en forme de voeux à toutes et à tous pour l'année 2011... et pour les suivantes.

    ..................................

    Cher Stéphane Hessel,

    Je n'ai pas le privilège d'avoir passé les 90 ans mais je m'en approche et c'est investi de cette proximité que je me permets de m'adresser à vous. Je suis de ceux qui reconnaissent en vous l'homme dont la stature et l'ouverture aux autres incitent au respect. Je ne suis pourtant pas en accord total avec votre appel.
    Indignez-vous, dites-vous aux jeunes générations. Je le leur demande aussi. Ce sont des mots que je me souviens avoir dits à mes enfants, en particulier lorsque nous parlions du sort fait aux Palestiniens, sort injuste que vous évoquez souvent avec beaucoup de force et de conviction.
    Indignez-vous !
    L'indignation suffira-t-elle ? Nous permettra-t-elle de sortir de cette société exécrée ?
    L'indignation, me semble-t-il, ne peut être qu'une étape, certes importante, indispensable, mais non suffisante. Si j'avais votre notoriété, j'aimerais pouvoir proclamer à tous ceux, jeunes et moins jeunes, qui ne supportent pas l'injustice profonde que le système nous impose, indignez-vous mais n'en restez pas là : révoltez-vous !
    Vous avez sans doute lu ces informations qui finissent par filtrer malgré le mur de la désinformation. Elles révèlent ce qu'on supposait depuis longtemps, à savoir que de très larges couches de populations estiment qu'elles vivaient mieux dans des régimes nés de la révolte.
    Un récent rapport de l'ONU notamment et, comble des combles, une enquête menée par l'Institut pour l'enquête sur les crimes du communisme et la mémoire des exilés roumains révèle qu'on ne trouve que 7% des personnes interrogées pour dire qu'elles ont "souffert" du communisme -comment pourrait-on arriver à 0%-. Aucun des peuples des pays de l'ancien camp socialiste préfère le capitalisme dans lequel ils sont aujourd'hui contraints de vivre. Les Roumains regrettent à 64% la vie sous Ceausescu.
    On est assez loin des "progrès" qui, pour vous, seraient à porter au crédit de "la destruction de l'empire soviétique" et "la chute du mur de Berlin". Depuis, les peuples sont au contraire en pleine régression. Vous prônez "une rupture radicale" pour sortir de la crise dans laquelle, écrivez-vous, l'Occident a entraîné le monde. L'Occident ? Quel Occident ?
    Que pourrait être cette rupture radicale si à "Indignez-vous !" on n'ajoutait pas "Révoltez-vous !" jusqu'à révolutionner le monde.
    Révoltons-nous en 2011... et toutes les années que nous vivrons, cher Stéphane Hessel, dans ce XXIème siècle qui sera ce que les jeunes en feront.
    Très cordialement.
    Gaston PELLET

    RépondreSupprimer
  98. Avant la lecture de votre ouvrage, j'ai lu avec intérêt la lettre que vous a adressé votre frère de même obédience :Pierre Lefebvre* © Primo, 1° mai 2008 (http://www.primo-info.eu/recherche.php?numdoc=Do-811263192). Je ne polémique pas, on doit dépasser les querelles stériles, et on doit être dans l'action pour l'Homme. Si votre ouvrage doit nous réveiller ou nous faire prendre conscience de notre rôle à jouer pour nous battre pour un monde meilleur pour tous je dis bien tous, hé bien, il a le mérite d'être cité. Je n'ai pas votre âge (seulement 46 ans), mais je crois entrevoir que l'expérience des uns peut être bonne pour les autres. Et l'expérience des gens de votre génération doit nous être donnée à nous plus jeunes, ce sera du temps de gagner pour nous battre pour un monde meilleur et surtout ne pas refaire vos erreurs, nous en ferons d'autres, c'est naturel et c'est ainsi que l'on apprend et que l'on grandit. Nous pouvons tous contribuer à nous rendre la Vie meilleure. Osons ! Faisons preuve d'Audace ! Eveillons nos sens ! Bousculons nos "petites" vies ! La vie nous est donnée, nous devons refuser le confort égoïste de nos sociétés modernes et mercantiles, pour tendre vers une relation humaine ouverte vers l'autre et célébrant le partage comme le catalyseur de la réconciliation entre tous les peuples.
    un humble humaniste de terrain. Marc Bernard

    RépondreSupprimer
  99. PETIT jean michel3 janvier 2011 05:16

    Merci Monsieur HESSEL,
    Sage parmi les sages, vous avez résumé en une vingtaine de pages toute votre indignation , votre résistance, face aux injustices mondiales.
    Votre révolte ,justifiée , rejoint celle des humbles désarmés face aux violences des courants dominants.
    Vous défendez si bien "l'ESPERANCE", dans la lutte des "pots de terre" contre les "pots de fer", qu'on a vraiment envie de vous suivre !
    Merci pour votre clairvoyance militante et toute cette sagesse acquise au fil des épreuves.
    Il nous reste à propager vos idées , pour voir germer la graine que vous semez si bien.

    Avec toute mon admiration.

    J.M.PETIT.

    RépondreSupprimer
  100. hé bien pour moi ce sera non merci ce discours anti capitaliste (non pas que je sois pro) anti sarkosyste ce discours socialiste me donne la nausée... les immigrés les pauves, les sans papiers les pauvres etc...
    et le racisme anti français, la violence urbaine, l'islamisation de la france vous avez oubliez ?
    Ha non vraiment je ne lirai même pas une ligne, l'article que j'ai lu dans midi libre m'a suffit..
    moi je m'indigne devant le mal que l'on fait à la république, à la laïcité, a la liberté d'expression, je m'indigne devant le déni !

    RépondreSupprimer
  101. en france depuis 20 ANS .FILS D.UN ENCIENNE COMBATTANT.JE SUIS ALGERIEN .JAI 46ANS .JAI FAIT 3FOIS LA DEMANDE /TOUJOUR DES REPONSE NEGATIF .JE TRVAILLE COMME KIOSKIER .JAI UN LOGMENT .UN CDI DEPUIS 2 ANS .CAR EN 2009 EN MA regularisser pour 3 MOIS PUIS PLUS RIEN .JE VAIS ENCORE DEPOSSER UN DOSSIER POUR ANNEé 2011 /VOILA MON HISTOIRE BONNE ANNEE A TOUT ET TOUS.

    RépondreSupprimer
  102. Fourre-tout de la bien-disance
    " ......., le traitement fait aux sans-papiers, aux immigrés, aux Roms, ...."
    Un chapelet de lieux communs, ne pouvant déplaire à aucune âme sensible, si vous contestez tous ces clichés, vous passez pour un monstre.

    RépondreSupprimer
  103. Philippe Chomand3 janvier 2011 13:09

    Un texte qui gagne à avoir été écrit par Stéphane Hessel : le même rédigé par un écrivain lambda n'aurait pas rencontré le même succès, car il n'aurait même pas trouvé d'éditeur. Mais la posture du vieux sage autorise tous les poncifs de la bien-pensance. Ce ronron intellectuel cherche à faire passer des vessies pour des lanternes et les causes humanitaires les plus soutenues pour des causes orphelines.
    Le courage, ce n'est pas cela.

    RépondreSupprimer
  104. Quelle lucidité et quel franc parler...
    D'aucuns se plaignent de la langue de bois de nos politiques,
    M. HESSEL a le mérite de poser les bonnes questions.

    Dans un monde qui confond :
    Affaires et affairisme - Compromis et compromission

    Où la confiance n'est plus, laissant la place à la méfiance et pour certain(e)s à la défiance.

    Les propos de M. HESSEL nous interpellent et ont le mérite de nous faire réagir, nous qui étions à la limite de la léthargie, voire lobotomisé par l'absence de profondeur dans la réflexion.

    Sommes nous déjà dans la prochaine séquence : Carla est-elle enceinte ??? où notre temps de lucidité est-il juste là pour que nous soyions uniquement un code de carte bancaire ??

    Quant à la politique vis à vis d'Israël, peut-on en parler sans se faire "taxer" d'antisémite...

    Je pleure le jour de la mort d'itzak RABBIN, un homme juste et lucide, et qui me donnait espoir.

    La haine engendre la haine, mais je pense que comme toute guerre il y a un intérêt, après la chute d'une forme de communisme il fallait trouver "autre chose" pour justifier l'injustifiable.

    Les faucons vont-ils gagner ??

    Merci M. HESSEL

    RépondreSupprimer
  105. Je pensais au départ que cet ouvrage prêcheraient des convaincus et retomberait comme un soufflé car on se sent souvent seul à penser à l'intérêt général. Je suis ravie de voir que ce livre trouve un large écho. On se sent un peu moins seul. Car lorsque l'on a le malheur de relever toutes les raisons de s'indigner aujourd'hui, on est traité de "révolutionnaire" ! Mais moi je suis fière d'être révolutionnaire pour sortir du système féodal dans lequel on nous ramène peu à peu. A quoi bon tout ces progrès si c'est pour revenir à un mode de vie digne du moyen Age, à la loi du plus fort (remise au goût du jour par les multinationales).
    L'intérêt général n'est-il pas notre intérêt privé à tous ? Pensez-vous que vous pouvez vivre en autarcie et faire l'autruche ? comme si le monde allait s'améliorer de lui-même. Merci M. Hessel de réveiller les consciences, de nous dire qu'on a raison de penser ainsi, car à être minoritaire, on finit par se demander si nous ne sommes pas les "marginaux" de cette société.
    Et j'avoue que lorsqu'on vote en faveur de l'intérêt général et qu'on voit Jospin se faire balayer au second tour par Chirac et Lepen, on peut comprendre son désespoir et sa réaction sur le moment. Lorsqu'on voit Sarkozy élu par les voies des ouvriers des usines, on a envie de pleurer et de devenir individualiste. Mais bon... continuons de nous indigner et construisons un monde meilleur, plus altruiste, plus authentique, plus respectueux de sa nature profonde. Arrêtons de grassement payer ces politiques et vous verrez que seul les gens intègres se batteront pour des causes nobles. Espérons-le !

    RépondreSupprimer
  106. M.Hessel,mon frère en Résistances !!Si tu pouvais te faire le Défenseur des dizaines de milliers de petits enfants français RAFLéS,ARRACHéS,ENLEVéS,PLACéS en 2011 par l'Etat térorist & sa gestapo ASE !!!!!en toute Omerta KANTAL.over-blog.com
    Fran Bré (vieux papa du Cantal,2 gosses en placements secrets)

    RépondreSupprimer
  107. J'ai reçu ce petit grand livre en cadeau d'amitié : vrai et nécessaire.
    Mes premières (bonnes) résolutions pour MMXI : l'offrir, le partager, et toujours m'indigner, m'indigner...
    Merci M. Hessel, merci Agnès.

    RépondreSupprimer
  108. Anonyme a dit…

    c'est ignoble ! Ce Monsieur Hessel profite largement d'une notoriete attribuée bien à tort par l'ensemble des médias en mal de philosophe ou de "sages" qui,un tant soit peu, pourrait guider nos consciences dans la période trouble que nous tous traversons.Et les Médias ont choisi bien intentionnellement ce Monsieur Hessel parfait inconnu l'an dernier.Ce Monsieur Hessel qui se jette comme un chien enragé aux basques de ce minuscule Etat d'israel, qui lui en veut de se défendre comme toute démocratie doit le faire pour protégerr ses citoyens, un état tout à fait légitime qui n'a cessé d'être combatu par toutes les dictatures, les potentats,les présidents à vie, qui l'entourent et le haissent, les peuples arabo musulmans qui l'enserrent cultivent à l'envie cette haine et l'nculquent à leurs enfants en leur souhaitant de devenir " martyrs" pour se gaver de sexe auprès de plusieurs filles vierges... je vous laisse apprécier la hauteur d'esprit. si cet état est légitime? il l'est plus de dix millions de fois, qui a eu ses encêtres comme Abraham, Isaac, et Jacob , Qui a eu comme encêtre ce grand roi Salomon qui a construit sa,notre capitale Jérusalem, MILLE ans avant seulement l'avènement de Mahomet, qui,si ce n'est le peuple juif qui s'est vu envahi et expulsé par ls Babyloniens, les Romains, les Grecs, les Ottomans en dernier ressort. Ce peuple Juif est toujours bien vivant, et toujours soucieux de paix, et ce Monsieur Hessel qui promeut le Boycot d'Israel n'a pas du tout sa place dans mon estime,il se fourvoie, il le fait sciemment il est machiavélique car au lieu de rapprocher les deux parties il ne fait qu'attiser la haine,et de radicaliser les deux peuples qui ont droit tous les deux à leur état dans des frontières sures et reconnues. Monsieur Hessel vous êtes un fouteur de m. vous n'êtes pas du tout un grand homme. (Herocaya)
    15 décembre 2010 14:43

    CHARLOT
    VA TE FAIRE....BRULER

    RépondreSupprimer
  109. les seuls commentaires négatifs sur le livre d'hessel (et plutôt virulent d'ailleurs) viennent en intégralité de la communauté juive. étonnant non ?

    RépondreSupprimer
  110. Merci pour ce récit de Vérité.
    Merci Monsieur,vous pouvez partir en Paix.

    RépondreSupprimer
  111. un anonyme du 3 janvier se permet de critiquer le livre sans l'avoir lu. Tout ça au nom d'idées racistes et rétrogrades. c'est vous qui donnez la nausée. vous n'avez même pas compris le sens du livre ni de l'auteur. Un esprit critique commence par une ouverture d'esprit. Ce livre n'est ni raciste ni antisémite, juste une ode à l'indignation.

    RépondreSupprimer
  112. cher MR STEPHANE HESSEL


    je vous conseil de avonser et de jamain requlé je trouve que cet tré simpa de votre pas pour ecri votre livre sur les genne parkote je n'ai pas lu votre livre mai ma prof de françai ma apri a reconetre un beau live(t) votre livre(e) est petit mai est il est plus riche avec des mot touchan paraporte au otre livre qui sont gran mai onieu il ne save pas ecrir un livre il votre que vou les aprenet a ecrir un prenet soin de vous bonne anné ausi de la parte de la par d'un adoleson vous etes veille mai savier voir se qui se passe au monde . de la par de ROMAIN MICHE qui vous apresi est toujour je vous done mon adrese msn ses miche50973@hotmail.fr

    RépondreSupprimer
  113. PLEASE :-O
    translate it to english and german, we all need it!

    RépondreSupprimer
  114. A quand un prix nobel de la sagesse, l'humanité en aurai bien besion. merci Mr HESSEL.

    RépondreSupprimer
  115. Merci Stéphane Hessel, de reprendre les choses au propos simple de l'indignation et au fondement historique des problèmes et des situations.
    Les intellectuels qui critiquent votre travail ne font qu'affirmer leur non engagement. Cette position, qui est égoïste leur permet de laisser les problèmes s'aggraver, au détriment toujours plus grand des personnes et des peuples lésés, et à l'avantage de malsains profiteurs qui constituent la nouvelle "élite" des sociétés dites "développées".
    Je propose EN MARS que chacun joigne ses amis pour organiser une grande fête spontanée et collective en commémoration de l'établissement des principes de base de notre actuelle république mise à mal à présent. Une journée entière de fête chômée et relayée par les différents syndicats, les partis, les amicales, les organisations, les associations QUI ARRÊTERAIENT À CETTE OCCASION DE SE TIRER DANS LES PATTES pour agir enfin un peu ENSEMBLE!

    RépondreSupprimer
  116. Ma réaction au pamphlet « Indignez vous « de Stéphane Hessel

    M. Hessel semble ignorer qu'Israël a évacué des territoires occupés depuis la guerre de 6 jours pour faire la paix avec ses voisins l’Egypte et la Jordanie. La bande Gaza a été évacué en 2006 et le gouvernement israélien a alors obligé tous les colons juifs d’y abandonner leurs exploitations agricoles et artisanales et de quitter le pays.

    Les palestiniens ont alors pris la direction de ce territoire mais étaient divisés en deux factions ennemies : d’un côté l’autorité palestinienne, présidée par Mahmoud Abbas qui cherchait à établir un Etat palestinien sur la partie du pays au-delà de la frontière de l’armistice conclu après la guerre de six jours en 1967 et acceptait la reconnaissance de l'existence d’Israël, de l’autre côté le Hamas, organisation dont le siège est à Damas (Syrie) qui n’accepte pas l’existence d’Israël et est sous la coupe de l’Iran qui déclare qu'Israël doit être rayé de la carte.

    Contrairement à ce qu’écrit M. Hessel, Le Hamas n’est pas venu au pouvoir à Gaza démocratiquement mais par un coup de force éliminant les représentants de l’Autorité Palestinienne (Abbas) dont beaucoup de partisans furent assassinés. Gaza est alors devenu une base d’envoi de missiles en Israël. Une trêve tacite fut conclue en 2007 pour un an, venant à échéance en décembre 2008 qu'Israël a proposé de reconduire. Mais le Hamas l’a refusée et a recommencé à envoyer des missiles sur Israël. Comme n’importe quel Etat, Israël a le droit de se défendre. C’est l’origine de l’intervention militaire en décembre 2008.

    Hessel écrit page 17 de son pamphlet que les Gazaouites envoient ces missiles à cause du blocus. C'est le contraire qui est vrai : le blocus a été organisé parce que des missiles ont été envoyés sur Israël et pour empêcher l’arrivée d’armes à Gaza. Il va encore plus loin en justifiant le terrorisme en des termes alambiqués. Il dit aussi que « sa principale indignation concerne la Palestine, la bande de Gaza, la Cisjordanie ». Les dizaines de milliers de civils assassinés en Irak, Afghanistan et au Pakistan, au Soudan, etc. semblent moins l’indigner que les victimes collatérales de la guerre de Gaza. Ce qui choque aussi sont ses nombreuses références à sa carrière qui ne peuvent pas rendre crédibles les contre- vérités de son argumentation contre Israël. Dans d’autres écrits et interventions Hessel a démontré son obsession anti- israélienne qu’il partage avec l’extrême gauche et l’extrême droite.

    Werner Philipp 100ans
    philipp.werner@wanadoo.fr

    RépondreSupprimer
  117. Je remarque, comme d'autres blogueurs, que les critiques les plus violentes et radicales à l'égard de Stéphane Hessel et de son petit livre émanent de défenseurs de l'état d'Israel : je peux comprendre qu'ils ne partagent pas son point de vue sur le problème palestinien, même si cela dénote de leur part une cécité regrettable, mais je ne comprends pas comment ils peuvent condamner l'ensemble de la démarche humaniste de S.Hessel. Est-ce que le sionisme rendrait imperméable à toute aspiration humaniste ?

    RépondreSupprimer
  118. Oui, révoltons-nous !
    L'insurrection (avec Martine Aubry !!!) pacifique et la non-violence sont des illusions trompeuses. Les Palestiniens, à qui vous accordez votre compassion, en savent quelque chose. Les Algériens l'avaient bien compris et les Résistants antifascistes de la dernière guerre mondiale aussi, ceux des maquis s'entend, c’est-à-dire ceux qui pratiquaient déjà le "terrorisme" alors que pour vous, résistant de Londres, ce type d’action est inacceptable. Les peuples opprimés de la planète et de nos "démocraties" qui ne finissent pas de s'indigner dans la rue, n'accepteront pas toujours la défaite.
    L'indignation fait bon ménage avec l’inaction.
    Gépé

    RépondreSupprimer
  119. Premier contact, excellent sujet, je viens d'écouter l'auteur en débat avec Pascal Couchepin et je vais probablement acheter le bouquin, étant indigné depuis longtemps j'ai aussi trouvé l’auteur sympathique et très subtile, bravo! De plus aussi vu son grand âge on sent très clairement que c'est de l'altruisme qui le pousse à l'action! J'aimerais répondre à l'argument de monsieur Couchepin qui disait que ça laisse croire aux jeunes qu'il y a des solutions faciles pour résoudre de nombreux problèmes! Eh oui il y en a! Laissez tomber vos voitures et maîtrisez au mieux votre contraception, les bénéfice au niveau santé, économies personnelles et environnemental sont phénoménaux! Les inconvénients au niveau économique du secteur automobile sont mineurs et transitoires, juste assez pour pousser à une reconversion d'activité salutaire.

    A bon entendeurs! Indignons.nous et agissons!

    RépondreSupprimer
  120. very well on track with the Maya calender.
    the world has 2 choices; change or end

    be more critical every day. the latest and simplest of examples:
    why do birds fall from the sky ? end of year rockets and noises ?
    as if this was the first end of the year ever !
    so why ? don't accept crap as an answer !

    challenge all media, don't give up your own views, visions and convictions...

    RépondreSupprimer
  121. Il est facile de s'indigner, ce qui donne bonne conscience, il est beaucoup plus difficile de donner des solutions. monsieur Hessel comme beaucoup de donneurs de leçons ne semble pas les avoir trouvées.

    RépondreSupprimer
  122. Bonjour Mr Hessel et mille fois bravo. Votre Ouvrage avec un grand O a éclipsé de la scène les langues de bois ,les béni oui oui,les plagiaires de toutes sortes et bien sûr les commerçants de l'antisémitisme. Votre Livre n'a finalement dérangé que ceux qui veulent écrire la nouvelle histoire des peuples. Voulant effacer l'histoire des autres ,la vraie ,ils se créent une histoire à coups d'interdits,de lois,de procès et de mensonges.. L'humanité est née il y 5000 ans et c'est le grand Salomon ,l'unique,qui l'a créé (!) . Revenant plus terre à terre et oublions de faire diversion avec Salomon et les Arabo-musulmans assoiffés de sang .
    Mr Hessel ,résistant à l'Allemagne nazie et compagnon de la libération n'a de leçon de recevoir de personne et surtout pas de ceux qui massacrent les Palestiniens à longueur de journée. Traiter Mr Hessel d'antisémite c'est reconnaître justement les faits qui sont reprochés au sionisme et à son armée d'occupation .Le nombre de résolutions non respectées par Israël en est la preuve indiscutable. Et pourtant Mr Hessel n'a pas parlé que de « ça ».Il a parlé du capitalisme sauvage,de la société actuelle déboussolée et des valeurs,oui des valeurs universelles .La solidarité,la fraternité,l'amitié,la non violence .Trente deux pages magnifiques,un condensé de vérités ,un ouvrage colossal .Ne vous en faites pas Mr Hessel ,nous allons nous indigner.

    RépondreSupprimer
  123. Avant l'école de la sagesse, il faudra sans doute une école de l'indignation.
    Il y a peut être trop de résignation dans l'histoire du mot sagesse pour qu'il ne soit pas nécessaire de rappeler que prendre sa plume, porter sa voix, agir, pour dire sans délai ce qui vous a indignés, est l'un des premiers actes du respect que vous avez de vous même.

    Agissez. Ne vivez pas la vie des autres et ce que d'autres veulent piller de votre propre vie.

    Pour illustrer le post précédent... Osons offrir à deux paysans producteurs d'huile d'olive, l'un palestinien, l'autre israélien, chacun de part et d'autre immédiate de ce mur de la honte, le pouvoir de faire la paix pour leurs pays respectifs. Osons laisser parler leur simple bon sens plutôt que la litanie pitoyable des négociations en permanence renaissantes et toujours avortées.

    On est résolu que s'il en va de notre avenir. Aucun dirigeant, d'aucun pays de ce monde, ne pense que sa situation est menacée. Un peu moins de pouvoir indigne, un peu plus de résolution personnelle respectable.

    Dois-je avouer que je n'ai lu que le titre de votre ouvrage. Vous êtes par ces deux mots mon maître à agir, chaque jour.

    Promis, j'en achète quelques uns. Mais croyez-moi. Vraiment. Il suffisait des deux mots de votre titre. Les gens ne lisent plus...

    Merci monsieur Hessel.

    Je m'indigne qu'à la noire saison de l'hiver, des centaines de logements sont fermés sur les côtes, résidences secondaires utilisées une fois par an, souvent moins d'un mois, pour des plaisirs douteux, quand des familles dorment dans des taudis tout au long de l'année. J'exige un impôt à 100% pour toute résidence secondaire, au moment de sa construction. Ces sommes seront dévolues exclusivement à la construction de logements d'accès à la dignité personnelle...

    Il s'agit évidemment, M. Hessel de rendre leur dignité à tellement de personnes.

    Sachez que vos graines ont donné naissance à des arbres qui produiront des fruits d'un genre que vous avez récolté vous même.

    Je vous remercie de cette promesse qu'il me reste à lire.

    RépondreSupprimer
  124. Je me permets de répondre à "anonyme"! qui disait ceci :

    "Il est facile de s'indigner, ce qui donne bonne conscience, il est beaucoup plus difficile de donner des solutions. monsieur Hessel comme beaucoup de donneurs de leçons ne semble pas les avoir trouvées. "

    Je suis assez méthodiquement indigné pour que mes indignations proposent toujours des solutions.

    M. Hessel fait partie de ces hommes qui ont porté leur indignation par des actes qui ont fait ce pays, qui l'ont sauvé.

    Je suis indigné que cet anonyme là ne s'en soit pas rendu compte.

    Qu'il se souvienne cet anonyme qu'il n'y a pas de certitudes, pas de vérités, mais des actes qui permettent d'orienter le choix des lendemains.

    RépondreSupprimer
  125. Et je suis un peu déçu, Monsieur Hessel.

    Je lis ici un tout petit peu trop de gens qui vous demandent de porter la parole de leur indignation.
    Je crois vraiment qu'ils doivent relire le titre de votre livre.

    Indignez-vous ! C'est un petit peu différent de prendre rendez-vous avec son député pour qu'il porte la défense d'une situation indigne.

    Qu'ils s'organisent comme groupe de même indignation pour devenir activistes avec un certain poids.
    Qu'ils ne cèdent sur rien.
    Qu'ils soient les poux sur la tête de ceux qui ne font pas droit à leur indignation.
    Qu'ils inondent les médias de cette indignation, et de la probable indignation de ne pas voir leur cause indigne mieux traitée...

    Oui, M. Hessel. Je vous ai compris. De Gaulle n'était pas la résistance. Et ce n'est pas de Gaulle qui a fait décider des mesures sociales du conseil de la résistance. la droite pillarde de M. Sarkozy ose un peu trop de prétentions à héritages dont elle est historiquement indigne.

    Il n'y a pas de chef dans l'indignation et dans les solutions à apporter. Il y a des gens qui s'engagent. Personnellement, parfois, pour les Cyrano dont je suis, mais plus efficacement en groupe (ça m'arrive aussi) , sous la bannière d'une indignation commune, pour proposer des solutions, pour imposer ces solutions.

    Il ne s'agit pas d'élire un nouveau chef selon un profil électif qui ne sert que la carrière politique de ce chef. Il s'agit d'exiger que des promesses soient tenues pour résoudre des cas évidents d'indignité.

    M. Hessel, vous ne serez jamais porteur de ma voix; il serait indigne de ma part de vous en encombrer. Mais vous resterez très certainement la recharge permanente pour mes piles quand j'aurai du mou dans ma force de dire.

    RépondreSupprimer
  126. Mais oui je m'indigne M. Hessel, je m'indigne des centaines de voitures brulées des magasins pillés,des personnes âgées molestées,des vols à l'arrachée,
    du drapeau français bafoué, de la viande hallal
    qui inonde nos commerces, des gens qui s'indignent lorsqu'on s'indigne de tout ça.
    M. Hessel, nous n'avons pas les mêmes valeurs.

    RépondreSupprimer
  127. Please write an English edition to this book. We really need it here in America!

    RépondreSupprimer
  128. Antoine VIALARD7 janvier 2011 08:25

    Cela a l'avantage de se lire vite.
    Pour le fond, Thomas More écrivait Utopie au 16e, et Shakespeare lui répondit au début du 17e par : Beaucoup de bruit pour rien...

    RépondreSupprimer
  129. Merci Monsieur Hessel du fond du coeur ! Je m'indigne depuis longtemps de l'impunité d'Israël et de la lâcheté du reste du monde. En effet, comment est-ce possible qu'un peuple qui a tant souffert se permette de telles exactions en Palestine. Le gouffre qui se creuse entre les très riches et le reste des citoyens est également un scandale...

    RépondreSupprimer
  130. LES SANS-PAPIERS
    LETTRE D’UNE ASSISTANTE SOCIALE

    Aux actualités du 20 heures, vous nous avez, à nouveau, sensibilisé au problème des « sans-papiers » :
    c'est un leitmotiv récurrent chez les journalistes
    Si je comprends bien l'angoisse de ces gens de vivre dans l'insécurité du lendemain,
    (car moi je les fréquente 2 jours par semaine)
    je peux vous dire que votre reportage m'a fait bondir car vous occultez
    systématiquement une bonne partie du problème :

    - 1. Ils sont venus ici en connaissance de cause et en sachant
    qu'ils violaient les lois françaises sur l'immigration et savaient
    très bien qu'ils devaient préalablement demander un visa.

    - 2. Ils travaillent illégalement « au noir » (car il faut bien
    qu'ils se nourrissent), en toute connaissance de cause, mais se
    servent ensuite de cet alibi pour réclamer, devant vos caméras compatissantes, la
    régularisation de leur situation.
    Ils étalent ainsi leurs violations des lois françaises pour
    revendiquer leur régularisation : c'est un comble ... et en plus
    vous les soutenez.
    Faisant ainsi l'apologie de la violation de nos lois !!!

    - 3. Pourquoi n'avoir pas dit aux téléspectateurs que ces gens
    n'étaient pas aussi malheureux que vous voulez bien le faire croire
    (ils étaient tous en forme et chaudement vêtus) et que :
    - Ils ont accès aux soins gratuits par l' AME (Aide Médicalisée d'Etat),
    - Ils ont droit à la CMU dans l'attente de leur régularisation (et
    à la carte vitale que certains considèrent comme une véritable
    reconnaissance de leurs droits).
    - Leurs enfants sont accueillis immédiatement et gratuitement dans nos écoles .
    - Ils obtiennent des logements par des contacts déjà en place.
    - Certains d'entre eux, régularisés, m'ont même dit que, maintenant
    qu'ils étaient en règle, ils avaient beaucoup plus de mal à trouver un
    emploi qu'avant !!!
    je me permets de vous informer aussi que, pour beaucoup d'entre eux,
    la régularisation est un moyen d'avoir accès à beaucoup d'autres
    avantages sociaux (et pas forcément au travail ) et qu'une fois régularisés,
    ils me font faire, par exemple, des dossiers MDPH pour faire
    reconnaître une invalidité ( pour eux ou leur femme ) afin de toucher
    l' AAH.(Allocation adulte handicapé. Sans avoir à travailler)!

    - 4. Quant aux demandes de nationalité française que je fais, elles
    concernent surtout des 50 ans et plus qui veulent pouvoir faire
    librement la navette entre leur pays du Maghreb et la France pour pouvoir se
    faire soigner chez nous : quelle motivation et quel amour de la France !!!!
    A titre d'exemple, je vous citerai l'histoire d'une jeune femme qui
    a fait venir sa mère de 80 ans, en France pour 3 mois en vacances
    touristiques : la mère n'est jamais repartie, est devenue « sans
    papier » et s'est faite opérer au titre de L' AME gratuitement d'une
    prothèse de la hanche ; puis elle s'est maintenue sous prétexte de soins
    consécutifs et a obtenu la régularisation de ses papiers. Elle sera
    ainsi soignée gratuitement jusqu'à la fin de ses jours alors qu'elle n'a jamais
    séjourné en France et n'a jamais cotisé !!!!
    Personnellement je vois ces cas à longueur d'année ; je ne suis pas
    assise derrière un beau bureau, grassement payée, pour diffuser des
    messages humanitaires ! Mais je peux vous dire qu'au rythme des
    entrées illégales actuelles, notre système social ne survivra pas longtemps.
    Vous feriez bien d'y réfléchir et d'en informer les Français : ça,
    ce serait de l'Information !!!!

    RépondreSupprimer
  131. Comment donner à manger aux pigeons, et pas aux moineaux ?
    Comment continuer à profiter de conditions confortables, au vu et au su des pays dont on a pillé les ressources et détruit la culture, ou bien de pays qui refusent d’adhérer au système de valeurs occidentales ? Comment rester seuls sur la planète ?...

    Les réactions au livre de M. Hessel me navrent:
    - Confusion entre son expression qui est celle d’un diplomate engagé, et l’ensemble des informations télévisuelles provenant de la classe dirigeante.
    - Réactions discriminatoires et grossières qui suspectent un homme âgé de pensées démodées au terme de «pépé», alors même que son analyse est celle d’un « sage » qui a été parmi d’autres à l’origine des structures qui assurent aujourd’hui notre « bonheur » occidental aujourd'hui menacé.
    - Réactions de personnes familialement ou confessionnellement liées à Israël, qui sont de parti pris contre toute venue en aide au peuple palestinien.
    - Réactions jalouses et narcissiques d’une prétendue gauche qui préfère s’enferrer dans des mini querelles et des postures contradictoires plutôt que d’accepter l’imperfection ou l’incomplétude des démarches des autres. Nous pouvons être ensemble acteurs d’une lutte commune en vue d’actions effectives !
    Je continue à proposer pour le 15 mars 2011 l’idée d’une fête pour commémorer le 15 mars 1944. A cette date nos initiatives se déploieraient spontanément autour de nous : ne pas aller travailler, organiser des repas, des réjouissances, des spectacles, des démonstrations d’organisations alternatives. Joignons nos proches par Internet sur cette idée pour ce jour-là démarrer une manifestation concrète d’opposition à la dictature de l’économie !
    SOPHIE

    RépondreSupprimer
  132. Bonjour Mr Hessel , le 11 mai 2011 nous commémorons les 30 ans de la mort du chanteur Bob Marley . Certaines paroles de ses chansons sont tellement actuelles , quel exemple d'indignation il nous donnait !
    Que votre livre nous donne espoir ! à l'heure où la jeunesse tunisienne s'indigne ! une simple étincelle et tout s'allume ... n'est ce pas ?

    Philippe

    RépondreSupprimer
  133. Monsieur Hessel, Merci infiniment de votre pamphlet qui fait figure de "piqure de rappel" pour tous les assoupis de notre temps. Merci de nous faire bénéficier de votre grande mémoire et de vos idées lucides et généreuses. Il est temps en effet de revenir à un véritable humanisme, indépendant de tout parti pris... Je vous rends hommage. A. Bellefleur

    RépondreSupprimer
  134. Je suis de l?Espagne...On peut achetter cette livre??? merci

    RépondreSupprimer
  135. Xavi, puedes comprarlo en la librería Pasajes. Yo también andaba buscándolo y al fin lo encontré ahí.

    RépondreSupprimer
  136. Saheedmusik@orange.fr ( J'attends vos commentaires)

    Résistant, Citoyen.
    Saïd M.


    La déesse de l'envie
    Ne se déniche pas en Somalie
    Là-bas y'a le désert mais pas la pluie
    Ici y'a la blanche; pas celle du paradis

    En surface, l'ennui te glace
    Sur ton esprit, il essaye de faire main basse
    Quand la reine misère brise sa glace
    L'état chasse, divise et mise sur ta casse

    T'es à cran, sur l'écran de la frayeur
    D'un pouvoir menteur et falsificateur
    En fins limiers manipulateurs
    Ses médias en chœurs en attisent la peur

    Résistant citoyen
    Tes pensées sont plus grandes
    T'es celui qui revendique
    Un patrimoine authentique

    Depuis toujours, la révolution humaine gène
    C'est plus fort que nous, elle circule dans nos gênes
    Main dans la main en formant une chaîne
    On enchaînera nos idéaux d’une âme sereine

    Militant mitoyen
    L’écho de tes propos me scande
    Le fracas de ton humeur métallique
    Populaire et catégorique

    Seule la vérité sur la réalité te concerne
    Pour preuve, ton éveil n'est plus en berne
    Tu sais bien que toutes ces balivernes
    Ne sont pas cosignées par Jules Verne

    La Liberté de la Fraternité
    Ne peut que nuire sans Egalité
    J'attends la justice d'un système social
    Mais pas l'oppression d'une nature fiscale

    Autour de moi, la jeunesse ne plie pas les genoux
    Même sans le sou, elle sait tout des deux sous
    Elle en voit le dessus, en devine le dessous
    Quand le dessein de nôtre futur danse avec les loups

    Résistant citoyen,
    Tes pensées sont plus grandes
    T'es celui qui revendique
    Un patrimoine authentique

    Depuis toujours, la révolution humaine gène
    C'est plus fort que nous, elle circule dans nos gênes
    Main dans la main en formant une chaîne
    On enchaînera nos idéaux d’une âme sereine

    Militant mitoyen
    L’écho de tes propos me scande
    Le fracas de ton humeur métallique
    Populaire et catégorique.

    RépondreSupprimer
  137. Bravo a Anonyme assistante sociale, la réalité est là, le reste n'est que blabla.

    RépondreSupprimer
  138. je dis bravo également au message de l'assistante sociale,

    RépondreSupprimer
  139. On m'a offert ce libelle, dont j'approuve les analyses, avec ces quelques restrictions :
    Stéphane Hessel se réfère à la Résistance et à la Libération, où la guerre laissait une table rase pour des réformes humanistes.
    Aujourd'hui, coincés dans le sarkozysme, un appel à s'indigner ne nous conduirait qu'à signer encore des manifestes. C'est "révoltez-vous" qu'il fallait dire.
    Certaines réactions comme celle de la prétendue assistante sociale (j'espère quelle ne m'assistera jamais, mais je pense plutôt à une militante UMP agissant sur ordre) nous rappellent que le populisme au pouvoir se fonde sur l'idée que tout le mal vient des pauvres qui profitent du système, pas des Bettencourt, qui seraient "créateurs d'emplois" (qu'on ne voit guère venir).
    Comme dans la fable de La Fontaine (Les Animaux malades de la peste http://www.ipernity.com/doc/francois_collard/9258597), c'est l'âne, le coupable, "ce pelé, ce galeux, d'où venait tout leur mal". "On n'osa trop approfondir / Du Tigre, ni de l'Ours, ni des autres puissances / Les moins pardonnables offenses"...

    RépondreSupprimer
  140. Le vrai problème vient de vous et moi. Nous nous plaignons de souffrir d'un manque de différents ingrédients du bonheur, mais combien d'entre nous aide ou compatisse réellement aux problèmes d'autrui.

    Nous nous cachons derrière nos petites valeurs, notre petite automobile, notre petite maison, plus personne ne dit bonjour ou merci. Nous agissons comme des bêtes. Nous jalousons notre voisin de sa réussite, nous critiquons la différences.

    Nous ne faisons rien pour changer, nous attendons que d'autre prennent des décisions à notre place, puis, nous jugeons du haut de notre inaction.
    Nous nous fédérons que lorsque nous avons un point commun à défendre.

    Nous méritons se qui nous arrive.
    Tout changera quand l'humanité aura choisi de faire évoluer son niveau de conscience.

    Le système n'est qu'n reflet de nous même. Seul quelque êtres extraordinaire combattent pour un monde meilleur, les autre suivent en meuglant fort et encore plus fort... jusqu'au prochain changement.


    (Pour les puristes : Désolé pour les fautes)
    P.f

    RépondreSupprimer
  141. ne serait il pas possible de creer un badge " indignez-vous " avec en fond la peinture de klee. Je n'ai plus l'age de le faire!! avis aux amateurs

    RépondreSupprimer
  142. Vous avez quelqu'un pour vous editer le libre en catalan ou castilla?
    Siscu Baiges
    Barcelona
    637511790
    siscubaiges@gamilc.om

    RépondreSupprimer
  143. J'avais mal écrit mon mail
    C'est siscubaiges@gmail.com
    Pardon!!

    RépondreSupprimer
  144. Du... Quebec j'attends le livre qui répondra a mes indignations et peut-etre me donnera des pistes pour aller dans le sens de l'indignation pacifique...jusqu'à la fin du séjour terrestre merci

    RépondreSupprimer
  145. Je dit MERCI à Mr Hessel pour son livre, pour ses voeux, pour ce qu'il véhicule et fait naître ou subsister en chacun de nous.

    Je suis profondément choqué, déçu, scandalisé par la réaction de l'assistante sociale (message du 07/01/11), qui devrait prendre un peu de congé, voire envisager une réorientation professionnelle !!
    J'ai assez longtemps travaillé au 115 pour bien connaître la réalité des sans-papiers, et bien qu'il existe en effet certains profiteurs (comme dans tous les milieux figurez-vous !), la grande majorité ne se retrouve pas à appeler le n° d'appel d'urgence pour les sans-abris pour rien !
    Cf le message de Sophie (juste après celui de l'assistante sakozyale), le "rythme des entrées illégales actuel" dont parle l'AS n'est qu'un juste retour des choses aux vues du passé de nos différents pays...
    Bref, ce sont des témoignages mensongés comme celui-ci qui sont lus ou entendus par des indécis avant les élections et qui donnent 53% à Mr Sarkosy...

    ANTOINE

    RépondreSupprimer
  146. L'esprit de la Résistance
    « La Résistance avait développé des rèflexes unitaires, enseignant la coopération entre couches sociales, confessions ou opinions différentes. Elle avait appris à mobiliser les hommes autour de quelques grandes valeurs éthiques: le courage, l'esprit de responsabilité, l'honneur, la liberté, la fraternité les droit de l'hommes, l'humanisme et la tolérance. Le contraire de l'esprit de démission vichyste. Elle avait découvert la possibilité d'accoutumer les individus à donner la priorité à l'intérêt général par rapport à l'intérêt particulier. (...) A plusieurs reprises dans son histoire, la France a su trouver au plus profond d'elle-même des forces pour faire face à des situations qui mettaient en cause son avenir...Pendant longtemps la France a été une référence dans la monde. En particulier à l'époque du gaullisme. Il serait dommage qu'elle ne devienne qu'une nation perdue dans l'anonymat.

    Le moment n'est-il pas venu de faire revivre l'esprit de résistance? »

    Serge Ravanel
    "L'esprit de la Résistance"

    RépondreSupprimer
  147. En mars 2004, une dizaine des plus grands résistants de France ont signé un appel à la commémoration du 60ème anniversaire do programme national de la résistance de mars 1944. Programme qui a permis, à la libération la mise en place de la sécurité sociale, des comités d’entreprises, la nationalisation du gaz et de l’électricité, entre autres. Les noms de ces résistants sont : Lucie Aubrac, Raymond Aubrac,... En mars 2004, avons-nous vu dans les grands médias la commémoration de ce programme ? Non ! Mieux, Le Monde, malgré ces grandes signatures, n’a pas publié dans ses pages « Horizons-débats », malgré des demandes pressantes, cet appel. Alors « Des Sous », modestement, est allé voir certains de ces résistants, de ces résistants que l’on comptera bientôt sur les doigts de la main.... Et là on se lamentera, et là on commémorera, là on parlera de leur combat sans voir peut-être encore une fois qu’ils combattaient, certes pour la libération de la France, contre le nazisme, mais aussi pour des lendemains meilleurs. Leur engagement était aussi politique, social: c’est sans doute ce que l’on voudra oublier. Aucun des résistants que vous allez entendre donc, dans la série d’émissions qui débute aujourd’hui, n’a moins de 80 ans. Et encore aujourd’hui, ils nous transmettent la flamme de la Résistance... à nous de la saisir !

    RépondreSupprimer
  148. Bonjour à tous,

    Le premier ministre, pour sa part, a considéré, durant ses voeux, présentés à la presse à Matignon, que je cite « L'indignation pour l'indignation n'est pas un mode de pensée. »

    Il a dû oublié de lire le livre de Stéphane Hessel ou bien, il est peut-être dans le déni. Puisque justement Stéphane Hessel développe de bonnes raisons de s'indigner, mais si le contexte est très différent de l'époque du nazisme et de son engagement en résistance...

    Bien évidement, contrairement au dernier prix Goncourt qui a du mal à décoller et à Michel Houellebecq plus politiquement correct et invité de l'Elysée complaisamment, ce succès de librairie est plus porté par les citoyens français qu'une pure logique commerciale de prix littéraires...

    C'est également un beau camouflet pour un certain nombre de personnalités politique qui se complais aujourd'hui dans une forme d'autisme et qui sont coupés des réalités d'une très grande majorité de français.

    Certains ont promis du pouvoir d'achat et aujourd'hui ont a plus de chômage, plus de précarité, une réduction des acquis sociaux conçu dans l'intérêt général par le CNR...

    Plus grave encore, la corruption, le clientélisme, l'intérêt particulier, la dépénalisation des affaires financières, l'encouragement au lobbying, les ministres/avocats d'affaires... deviennent les valeurs appliquées par certains et livrées en pâture au bon peuple qui lui se sert la ceinture.

    François Fillon, cité par l'AFP a précisé : « J'ai vu qu'un débat s'était noué autour de l'indignation. Rien ne serait en effet moins français que l'apathie et l'indifférence. »

    Cette phrase peut être interprétée comme une forme de perversion que de vouloir banaliser la soi disant capacité d'indignation des français.

    Bien au contraire, beaucoup sont encore à mon avis endormis et commence à se réveiller.

    Les classiques écrans de fumées, promesses en l'air, "saga people", registre de l'émotionnel, abrutissement audiovisuel...risquent de ne plus faire recette auprès de certains...

    Sans prise de conscience, pas d'action possible...

    Certains ont perdu les élections pour moins que cela ;-)

    Je me félicite de ce réveil citoyen et Républicain qui va bien au-delà des différentes sensibilités politiques ou sociales, de milieux...

    L'indignation est une première étape...l'action dans les urnes et en tant que consommateur pour favoriser des systèmes plus éthiques et respectueux en est une seconde étape...

    RépondreSupprimer
  149. Merci pour cette magnifique œuvre mr Hessel.
    La lecture de ce petit moment de bonheur a ouvert les yeux d'un jeune "indifférent" qui deviendra donc indigné de l'indifférence !
    Signé un jeune de 16 ans.

    RépondreSupprimer
  150. Denis Kessler et ceux qui critiquent le livre de Monsieur Stéphane Hessel veulent casser le contrat social.

    6 octobre 2007L’ancien numéro deux du Medef se réjouit de la politique sociale du gouvernement. Elle va enfin, nous dit-il, défaire le modèle social né au sortir de la guerre, qui était issu du programme du Conseil National de la Résistance. Adieu 1945 ! Tel est le cri du coeur, l’appel à la revanche de M. Kessler.


    Le Conseil National de la Resistance, installé par De Gaulle en 1943, était l’organe de direction politique de l’ensemble des mouvements de résistance luttant contre l’occupant. Outre la résistance armée, il rassemblait les principaux partis politiques, de la SFIO aux Démocrates Chrétiens, des Communistes à la Droite Républicaine. La CGT communiste et la CFTC chrétienne en faisaient également partie.

    Le programme politique du CNR, négocié par les participants, sera appliqué par les premiers gouvernements après la libération.

    Il restaure et accroit les libertés publiques, crée la sécurité sociale et les retraites, et donne à l’état la maitrise du crédit, de l’énergie et des infrastructures, jetant les bases du modèle social de prospérité partagée qui passera à la postérité sous le nom des « trente glorieuses », années marquées par un développement économique et une élévation du niveau de vie jamais connue jusqu’àlors.

    Voila donc ce qui provoque l’ire de M. Kessler.

    Cette volonté commune, forgée au coeur des combats contre le fascisme et ce qui l’avait permis, de créer une société plus juste, qui donnerait à chacun, du plus humble au plus célébré, sa place entière.

    Ce projet, à l’image de la résistance, qui rassemblait ceux qui croyaient au ciel et ceux qui n’y croyaient pas, ceux qui venaient de St Denis et ceux qui venaient de Neuilly, dans un même espoir d’un monde meilleur.

    Il s’agit d’un tabou qu’il est temps de renverser, nous dit-il. L’époque a changé, les règles ne sont plus les mêmes.

    En s’affirmant tout simplement réaliste, M. Kessler fait preuve, c’est selon, de cynisme ou d’ignorance.

    Cynisme, car l’exigence morale de partager les fruits de l’effort commun n’est pas moins ardente aujourd’hui qu’elle ne l’était alors. Rien ne justifie un modèle qui prétend faire de la précarité la règle pour le plus grand nombre et de l’enrichissement sans limite un droit absolu pour une petite minorité.

    Ignorance, car les résistants de 1945 n’étaient pas tombés sous la coupe des communistes, comme il le prétend. Ils avaient, au contraire, appris une terrible leçon de l’histoire, au prix du sang : ce sont les sociétés faillies qui donnent naissance aux monstres qui sommeillent en l’homme.

    C’est la misère qui engendre le désespoir, ce terreau des plus sinistres aventures.

    Oublier cette leçon, comme il nous y invite, c’est accepter de rouvrir cette boite de pandore, de prendre le risque de les libérer encore, ces monstres que ces hommes et ces femmes qui nous ont précédé ont affrontés, et qu’ils ont voulu enfermer à jamais.

    Contre Info

    Adieu 1945, raccrochons notre pays au monde !
    Par Denis Kessler, Challenges, 4 octobre 2007

    Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie.

    Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme...

    A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !

    Voila la vraie stratégie et le vrai visage ces individus...

    RépondreSupprimer
  151. Lelievre Julien11 janvier 2011 15:56

    Monsieur Hessel,
    le silence des partis socialistes, écologiques auxquels vous portez votre soutien et de la diplomatie française sur ce qui se passe en Tunisie est insupportable. Pourriez vous user de votre influence (je n'évoque pas la droite pensant qu'elle serait moins à votre écoute, mais j'ai peut être tort !),de votre exposition médiatique actuelle pour qu'enfin les meurtres perpétrés par le régimes de Ben Ali soient enfin dénoncer par une personne influente politiquement.

    J'ai honte pour la France (encore plus après avoir écouté l'intervention de MAM à l'assemblée Nationale) et beaucoup d'espoir pour la Tunisie.

    Julien Lelièvre

    RépondreSupprimer
  152. gaubert jérémie12 janvier 2011 00:26

    merci pour cet appel
    je me rends compte que peu de personne savent à qui nous devons la sécurité social et d'autres avantages sociaux; surtout la jeunesse
    aussi je propose que (au lieu de lire la lettre de Guy Moquet à l’école)votre livre soit étudié en classe.
    il faut que la jeunesse soit informé de son histoire...
    Pourquoi pas obligé le gouvernement à mettre ce livre au programme scolaire...entre la sixième et la troisième par exemple...

    on sait que les personnes actuellement au gouvernement et aux services des plus fortunés souhaitent détricotés ces acquis sociaux? donc peu de chance qu'ils mettent ce livre aux programmes scolaire, ils préféraient l'étouffer; peut-être faut-il lancer une pétition...
    MERCI ENCORE DE VOTRE EXEMPLE
    Jérémie des pyrénées

    RépondreSupprimer
  153. Is it possible to get a translation in italian, german or english?

    RépondreSupprimer
  154. j'aime bien,moi ce michel

    RépondreSupprimer
  155. Cool,
    Vous allez pouvoir rééditer le livre
    avec tous les commentaires du blog...
    Pour...
    Contre...
    Mitigé...
    :-)

    RépondreSupprimer
  156. Durbar Square, Katmandou, Népal - Guillaume Boulanger

    http://www.youtube.com/watch?v=IK2Gd300Sac

    RépondreSupprimer
  157. A coté de Monsieur Essel, nos 'grands hommes politiques actuels sont des nains'.

    RépondreSupprimer
  158. Je me dois de remercier INDIGENE pour avoir permis à Stéphane Hessel de lancer son Appel, qui dans la France d'aujourd'hui livrée aux prédateurs, vaut pour un autre Appel du 19 juin.
    M. Chevalier, professeur retraité

    RépondreSupprimer
  159. Le 18 juin 2010, le général de Gaulle prononce, depuis le Ciel , un appel à la résistance invitant les Français et les braves de toute l'Humanité à refuser la capitulation, à résister et à combattre. *

    " Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête de certains pays , ont formé des gouvernements.

    Ces gouvernements, alléguant la défaite de nos Nations, se sont mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat et s'agenouiller devant les maîtres de la haute finance.

    Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force financière, médiatique et machiavélique de l'ennemi.

    Infiniment plus que leur nombre, ce sont les basses manœuvres, la destruction méthodique des nations souveraines, la tactique des puissances de la haute finance qui nous font reculer. Ce sont les discours d'illusionnistes, les manoeuvres de leurs valets aux ordres, la tactique des féodalités financières qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui.

    Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

    Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.

    Car la France n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle a une vaste histoire derrière elle. Elle peut faire bloc et faire renaitre l'Esprit de Résistance avec l'Empire des braves gens qui tiennent le cap et continuent la lutte. Elle peut, comme d'autres pays, utiliser sans limites l'immense force des peuples opprimés de notre Humanité humiliée et manipulée.

    Cette guerre n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n'est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force de leurs manipulations, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force de résistance supérieure. Le destin du monde est là.

    Moi, Général de Gaulle, actuellement au Ciel, j'invite les Français et tous les braves qui se trouvent en ce monde ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les citoyens, ingénieurs et les ouvriers spécialistes, les chômeurs pauvres victimes de la haute finance qui se trouvent sur cette terre ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi et ceux qui défendent les grands idéaux de la Résistance et de son Prestigieux programme que j'ai défendu toute ma vie et que les traîtres à l'Humanité tentent de détruire méthodiquement.

    Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.

    Que renaisse l'Esprit de résistance. "

    RépondreSupprimer
  160. Très cher Monsieur Husserl,

    Fils de Résistant, qui, comme vous s'est indigné contre innommable, j'ai été élevé dans "l'indignation active". Bien que votre livre admirable et utile m'ait un peu "laissé sur ma faim", j'ai toujours trouvé vos interventions télévisées admirables, abordant d'autres motifs d'indignation que ceux cités dans votre opuscule.
    Merci, Monsieur Husserl, d'exister et de vous indigner si constructivement.
    Olivier

    RépondreSupprimer
  161. Le flot quasi ininterrompu d'hommages a cet opuscule devient rapidement suspect comme toute pensée unique.
    J'en ai fait lecture et relectures et ne vais pas tenter de convaincre les tenants d'une philosophie qui a généré plus de 100 000 000 de victimes et vécu à la solde de l'étranger sans apporter la preuve (sauf momentanément en Corée du Nord et deja moins en Chine)de sa viabilité.
    Pourquoi l'auteur ne publie t il pas dans ces pays?
    Directement concerné par l'avant derniére ligne de la page 12 sur l'indépendance de l'Algérie : a considerer l'état de ce pays et a travers des événements récents je suis persuadé que les Algériens ne correspondent pas aux "normes" de Stèphane Hessel pour jouir à pleinement des richesses de ce pays.
    Faut il une race particuliére d'hommes pour mettre en pratique la philosophie de l'auteur?
    La lecture attentive du paragraphe "Deux visions de l'histoire"(pages 12/14)devrait tempérer l'ardeur des laudateurs de ce texte.
    L'auteur se référe pratiquement exclusivement "aux droits" que n'a t il jamais abordé "les devoirs" qui eux seuls peuvent générer des "droits"
    Il est vrai que des hommes de sa génération avaient (dans certains cas) compte tenu de leurs actions(?)dans un périmétre hexagonal acquis des droits ;qu'en est il aujourd'hui ?
    La France est un pays de droits TRES NOMBREUX et DIVERS.
    N'en prenons qu'un seul : le DROIT DU SOL ???
    Je vous souhaite une réflexion sereine.

    RépondreSupprimer
  162. Si la democracy est encore vivante, il doit y avoir un candidat pour 2012 qui doit refleter les interets de la majorite du peuple, et la majorite du peuple doit revendiquer ses interets individuels. Apparement, cela ne se fait pas en Europe comme aux Etats Unis aujourd'hui.
    Les gens sont plus influences par la peur diffusee a travers les medias qui distraient leur attention et nourrissent la peur dans les gens.
    La reponse doit inclure une meilleure distribution de la richesse a l'aide d'une augmentation des taxes sur les fortunes, une diminution des depenses militaires et un plus grand investissement dans l'education et autres services vitaux pour l'humain.
    S. David Freeman

    RépondreSupprimer
  163. Mr Hessel,
    Merci de parler maintenant, vous qui avez le coeur et la parole si clairs, aujourd'hui comme hier.
    Pourriez-vous avec les personnes de votre entourage, Mr. Hessel, proposer une plateforme politique sur laquelle les francais pourraient etre appeles a commenter; Cette plateforme de "reformes" pour peu qu'elle soit animee par le meme souffle que celui qui vous a fait ecrire "Indignez-vous", je voterai pour n'importe quel candidat a la presidentielle qui la fera sienne en la mettant au centre de son mandat.
    Kim

    RépondreSupprimer
  164. Zone Interdite / Forbidden zone, Guillaume Boulanger Pujo

    http://www.youtube.com/watch?v=cfWC79YoU_k

    RépondreSupprimer
  165. Il ne faut parler que si l'on peut se taire, et ne parler que de ce que l'on a surmonté. Tout le reste est bavardage, littérature, manque de discipline. Friedrich Nietzsche

    RépondreSupprimer
  166. Je suis d`Allemage et aujour d`hui je lisais cette essai de M. Hessel: magnifique, brillant et tres elegant! Tout les europeens: INDIGNEZ! Contre la fascisme financielle!

    RépondreSupprimer
  167. Le message de Madame l'ASSISTANTE SOCIALE est incompréhensible. Elle ne semble pas comprendre l'immense misère des gens dont elle est chargée. Pourquoi faire ce métier ? Idéologie ?
    Elle ne peut comprendre que Monsieur Hessel souhaite justement que les "sages" et les pacifistes indignés de ce monde agissent pour dire non aux inégalités et injustices qui provoquent ces situations scandaleuses.
    Je suis d'accord pour que vous puissiez dire cela mais je me battrai pour plus de justice.
    Guy Romain

    RépondreSupprimer
  168. Un livre magnigique. Résister c'est s'indigner, refuser, agir. Pas de résistance possible sans indignation. Ceux qui ne trouvent pas de raisons de s'indigner aujourd'hui ne vivent certainement pas dans le même monde que le mien ! Le plus difficile est d'agir ! d'oser, de s'engager ! A quels sacrifices suis je prête pour défendre une cause qui me semble juste ?

    RépondreSupprimer
  169. Je n'ai pas encore lu le livre de Stéphane Hessel ....Mais quelle bonne idée que de rappeler à chacun de nous que notre avenir ne dépend que de nous ....et pas des des hypothétiques décisions de tel ou tel gouvernement soit-il de France ou d'Europe !!

    Comme le rappel la couverture du livre sous la plume de Camus " les gouvernements n'ont pas de conscience" C'est à nous à l'avoir .

    Le conseil des sage est une bonne idée .N'existe t-il pas dans toutes les bonnes stes "capitalistes" pour aider les décideurs à prendre leurs initiatives....

    Mais pour le coup ...Il faut le créer nous même et ne pas attendre que nos gouvernements "nome" un conseil des sages . Je pense que pour eux il existe ....vu le nombres incroyable de commissions divers et variées crée depuis quelques années ...

    Bravo Stéphane de nous encourager à s'indigner !! A 93 ans j'espères que je pourrai encore le faire .
    Merci
    Jean Michel

    RépondreSupprimer
  170. Bonjour mr Hessel,

    Je suis un lycéen de 1ere et j'ai lu votre livre, suite à des exposés d'ECJS sur les grands personnnages ayant dit "non" à quelquechose d'indignant.
    Je trouve votre idée de faire un livre sur l'indignation que nous jeunes du XXIème siècle devons avoir devant telle ou telle situation interressante dans ce monde en quête de sens et aveuglé par un ultra-capitalisme non réfréné.
    Toutefois je trouve que votre prise de position façe au problème Israëlo-palestinien n'est pas assez globale. Vous ne regardez que le sort des plaestinniens et ne comprennez pas que les Israëliens veulent, après cette guerre à laquelle vous avez participé en tant que résistant, les aient laissés dans une peur de l'appartenance à un non-territoire et ,malgrès de très malencontreuses bavures, tentent de le conserver.
    Je conclurais en me demandant si votre illustre ouvrage n'est pas, audela du manifeste de l'indiniation, un traité de "propagande pour donner des idées à notre cher Parti de la Rose qui perd ses épines, ses ptales et son parfum dans une lutte acharnée pour un pouvoir interne.

    Merci et bonne compréhension pour mes propos politiquement non correctes.

    Youssouf

    RépondreSupprimer
  171. Je suis italienne, j'ai lu "Indignez-vous": c'est un livre très important. Je vous remercie pour cela.
    Gabriella Bona

    RépondreSupprimer
  172. Une indignation marketing, en somme

    RépondreSupprimer
  173. Indignez-vous !, dit-il. A la lecture de la majorité des précédentes interventions, on se demande si Stéphane Hessel n’est pas un saint ! En fait de canonisation et au risque de me faire tirer dessus à boulets rouges, je répondrai : non ! Parce que je connais quelqu’un qui s’étonne de tout ce tapage médiatique (spontané?) autour d’idées généreuses mais pas inédites. Cette personne s’indigne surtout de constater que l'indignation n’étouffe pas nécessairement celui qui interpelle. Non, Stéphane Hessel ne s'est pas indigné quand son épouse a accepté l'héritage de Denise Paulme, chercheuse africaniste mondialement connue. Avant sa disparition en 1998, Denise Paulme avait rédigé un testament dans lequel elle avait pourtant désigné clairement le légataire de ses biens : l’École des Hautes études en sciences sociales, afin qu'elle crée une bourse pour un étudiant de préférence africaniste. Malgré ce testament officiel, le notaire chargé de la succession, un certain Maître Bourges, a lancé un généalogiste sur la piste d’éventuels héritiers. Étrange coïncidence, ce généalogiste, dénommé Antoine Delabre, s'était déjà occupé de la succession de Dora Mar. Résultat : quatre cousins du 6e degré (dont Madame Hessel) absolument inconnus de Denise Paulme, ont été trouvés. Un seul a refusé la succession. Pas les autres. Un procès en contestation a eu lieu ; Il a été perdu par l’EHESS et l’exécuteur testamentaire désigné par Denise Paulme… Par manque de moyens pour continuer le combat, cette bourse, qui était la dernière volonté de Denise Paulme, n’a jamais vu le jour. Indignez-vous !, dit-il.
    « L'Horloger »

    RépondreSupprimer
  174. Merci Mr. Hessel! pour ce vibrant hommage
    à s'indigner...

    Afin que subsiste dans notre monde:

    la Vérité, la Beauté, et la Justice!


    Cordialement

    Joel Bomane

    RépondreSupprimer
  175. http://www.youtube.com/watch?v=R23EM02cTHE&feature=player_detailpage

    RépondreSupprimer
  176. S'indigner et conserver une capacité à s'indigner en des temps où l'argent-roi fait qu'il y en a qui exagèrent... Au point de tourner en dérision certains abus de droit !
    La lettre ouverte d'un chien (pas chroniqueur averti pour un rond) au Président de la République en est un exemple !
    http://ddata.over-blog.com/0/39/80/37/Laval-Moraux-Lettre-ouverte.doc
    J'en reste baba !

    RépondreSupprimer
  177. Hessel = faschist de gauche

    RépondreSupprimer
  178. Une indignation donc très sélective, et dans le sens du vent. Ce n'est donc pas de l'indignation.
    Sinon, l'adulation excessive est également assez inquiétante.

    RépondreSupprimer
  179. Bonjour,
    j'ai beaucoup aimé ce qui aurait pu un pamphlet et qui est seulement un conseil lumineux.
    Je vis en Allemagne et me demande si ce texte a déjà été traduit en allemand... beaucoup des gens d'ici sont curieux!
    Avant de me mettre au travail.. j'aimerais savoir si la traduction est prévue pour bientot.
    Merci

    RépondreSupprimer
  180. Hessel n'est même pas juif. C'est un antisémite notoire. Son bouquin est nul, que des poncifs, mal ficelé, la moitié occupée par une attaque totalement partiale contre Israel..et les moutons bêlants ici qui trouvent ca génial!

    RépondreSupprimer
  181. Bonjour mr Hessel,

    Je suis un lycéen de 1ere et j'ai lu votre livre, suite à des exposés d'ECJS sur les grands personnages ayant dit "non" à quelquechose d'indignant.
    Je trouve votre idée de faire un livre sur l'indignation que nous jeunes du XXIème siècle devons avoir devant telle ou telle situation intéressante dans ce monde en quête de sens et aveuglé par un ultra-capitalisme non réfréné.
    Toutefois je trouve que votre prise de position façe au problème Israëlo-palestinien n'est pas assez globale. Vous ne regardez que le sort des plaestinniens et ne comprennez pas que les Israëliens veulent, après cette guerre à laquelle vous avez participé en tant que résistant,qui les a laissés dans une peur de l'appartenance à un non-territoire et ,malgrès de très malencontreuses bavures, tentent de le conserver.
    Je conclurais en me demandant si votre illustre ouvrage n'est pas, au dela du manifeste de l'indiniation, un traité de "propagande" pour donner des idées à notre cher Parti de la Rose qui perd ses épines, ses pétales et son parfum dans une lutte acharnée pour un pouvoir interne.

    Merci et bonne compréhension pour mes propos politiquement non correctes.

    Youssouf

    RépondreSupprimer
  182. Au trou du c... Anonyme du 20 janvier 8h19 qui dit que "Hessel n'est même pas juif. C'est un antisémite notoire. Son bouquin est nul,..." je réponds qu'il est hélas juif mais qu'il est surtout pas antisémite.

    RépondreSupprimer
  183. Première partie
    Le principal intérêt du livret de Stéphane HASSEL est de nous amener à avoir une réflexion sur le passé récent afin de mieux préparer notre avenir. Par contre j'ai relevé nombre « d'oublis » qui ne peuvent pas être anodins ou être mis sur le compte de défaillances de mémoire de l'auteur qui prouve, par ailleurs, que sa mémoire est intacte. Il s'agit donc d'une volonté délibérée de masquer certains faits historiques en misant sur certaines méconnaissance et occultations volontaires des lecteurs.
    Page 9 (début du livret): prétendre que De Gaulle était le seul chef que la France libre se reconnaissait c'est « oublier » le rôle qu'ont joué l'amiral Darlan puis le général Giraud. Certes ils n'étaient pas aimé de ceux qui avaient rejoint la Grande Bretagne mais ils ont été reconnus comme chefs par les français qui ont libéré le premier territoire français c'est à dire l'Algérie (cf « Le meurtre de l'amiral Darlan » de Peter Tompkins) Le général De Gaulle n'a jamais eu de légitimité aux yeux des américains qui lui ont préféré Darlan puis Giraud, seul Churchill, à plusieurs reprises, a sauvé De Gaulle malgrè leurs nombreuses disputes. Ne pas rappeler cette vérité et présenter la version « officielle » c'est faire preuve de langue de bois, d'autant moins excusable quand on a 93 ans et qu'on adopte une posture d'historien ayant vécu cette période depuis un poste privilégié.

    RépondreSupprimer
  184. 2éme partie
    Il est tout aussi malhonnête (P. 23) de rappeler la création du mouvement de résistance par le parti communiste en 1941 sans ajouter: « à la suite de l'invasion de l'URSS par l'Allemagne » car jusqu'à cette date le P.C. français préconisait la collaboration des Français avec l'occupant conformément aux directives de Moscou.
    Page 10: avoir nationalisé les sources d'énergie et les banques en 1944 présentait une certaine logique compte tenu de la situation du pays ruiné après 5 années de guerre. Préconiser un retour aux nationalisations c'est « oublier » les échecs économiques de tous les régimes qui ont pratiqué le collectivisme: URSS, Chine maoïste, Cambodge de Pol Pot, Vietminh.... sans oublier l'échec des premières années de Mitterand (1981 à 1983) et le départ de Mauroy porteur de ces réformes à contre-courant des réussites du libéralisme mondial.
    D'ailleurs (p.12) l'auteur se prend les pieds dans son propre tapis en réclamant « plus de liberté » après avoir dénoncé le régime « libéral » et voulu étatiser l'économie.
    Page 13: l'auteur affiche son admiration pour J.P. Sartre, l'un des seuls intellectuels français à s'être refusé, jusqu'à sa mort ,à condamner l'URSS pour les millions de morts du Goulag, de famines organisées, de chantiers titanesques et mortels (creusement de canaux à l'explosif nucléaire!) alors que les preuves abondaient. D'ailleurs tout au long de son livret si on adhère totalement à sa dénonciation du totalitarisme brun par contre il n'y a pas une seule ligne sur la dénonciation du totalitarisme rouge. Si l'un n'est pas justifiable par l'autre on ne saurait condamner l'un sans condamner l'autre, Thierry Wolton l'a fort bien illustré dans son livre « Rouge Brun le mal du siècle » Quant à François Furet « Le passé d'une illusion » et Stéphane Courtois, Nicolas Werth... dans « Le livre noir du communisme » ils ont fait un inventaire exhaustif des malheurs qu'ont eu à subir ceux qui se sont trouvés sous l'empire du totalitarisme rouge..
    Pages 19/20: C'est une aberration de vouloir traiter de non-violence en ne citant pas une seule fois le nom de celui qui l'a illustré mondialement: le Mahâtmâ Gandhi! Il fallait sans doute cet « oubli » pour pouvoir défendre la thèse injustifiable du terrorisme comme seule alternative à l'occupation étrangère. C'est une honte de se faire le défenseur du terrorisme que rien ne peut justifier et, comme l'a justement montré Gandhi, la non-violence a prouvé son extraordinaire efficacité. Oser écrire (p.18) « la réaction populaire ne peut pas être que non violente » c'est faire outrage au peuple indien qui pourtant ,lui aussi, était confronté à des moyens militaires infiniment supérieurs! C'est aussi ignorer l'histoire de l'indépendance indienne que d'écrire « il faut être israélien pour qualifier de terroriste la non-violence », les Britaniques l'avait fait dès les années 30.
    Si les Palestiniens avaient eu le courage des indiens de se faire rouer de coups, pour certains de se faire tuer, sans lever une seule pierre contre l'assaillant, il y a longtemps que l'opinion internationale aurait obligé les Israéliens à faire marche arrière, à libérer les colonies et à offrir une paix honorable aux Palestiniens.
    Je suis donc profondément indigné par cet écrit se prétendant populaire mais plein de trous de mémoire volontaires.

    RépondreSupprimer
  185. Beaucoup de générosité,de foi et d'enthousiasme.Mais la harangue est naïve.Cela fait penser à Patrick Sébastien "Une Révolte pas une Révolution"...et puis plus rien.Penser est une entreprise laborieuse. Penser l'Homme, son être, sa nature,c'est-à-dire sa necessité. Concevoir et percevoir que cette nécessité se confond avec sa liberté.C'est la tâche d'une philosophie prétendant à un Savoir performatif,celui de la Joie.

    RépondreSupprimer
  186. Monsieur,
    Au nom de l'humain, merci d'exister, merci de vous exprimer !!!
    Vous donnez une voie à explorer pour les nouvelles générations (souhaitons qu'ils l'empruntent) et vous redonnez espoir aux gens comme moi qui regardent ce monde et se désespèrent.
    Souhaitons que votre petit livre ne se contente pas d'être vendu à ceux qui veulent savoir, mais qu'il soit aussi distribué et lu par ceux qui ne le cherche pas: les étudiants, les lycéens, les septiques, les inconscients.
    Je n'ai qu'un seul regret, c'est de na pas en lire encore plus. Ce petit livre est indispensable. Mais si vous aviez le projet de développer vos idées dans un livre plus complet ce serait encore mieux!
    Merci encore d'être toujours un combatant pour l'humain, ses droits, et son avenir.

    RépondreSupprimer
  187. Indignez-vous ??dites vous, ce qui qui est indigne,et ce qui m'indigne particulièrement, c'est surtout, ce pseudo-résistant qui à son âge devrait plutôt aller à la pèche,ce qui m'indigne ce sont les propos proprement et ouvertement antisémites de ce personnage, sans aucune consistance, sans intellecte, sans mémoire de l'histoire qu'il essaye de refaire à sa mauvaise sauce.
    Mr Hessel, se targue d'être résistant,d'être un des rédacteurs de cette charte des droits de l'homme, (mensonge!!!) Mr Hessel revendique les bien faits de l'ONU, alors que la majorité des pays signataires de la charte de l'ONU ne la respecte pas!!!! on assiste à une indignation en règle d'Israël, mais pas un mot sur les différents pays arabo-musulmans qui appartiennent à l'ONU sans en respecter une seule des règles qu'ils ont pourtant signé, pas un mot sur l'Iran.
    Vous faite référence au rapport GOLDSTONE, que visiblement vous n'avez pas lu, ce juge sud-africain qui a toute vos faveur lorsqu'il accuse Israël,mais je ne vous ai pas entendu vous "indigner" quand ce même juge défendait le régime d'apartheid, je ne vous ai pas entendu vous indigner quand vous "amis palestiniens" venaient en plein cœur d'Israël assassiner nos femmes et nos enfants, je ne vous ai pas entendu vous indigner quand près de 25% de la population Israélienne vivait dans les abris.
    Je ne vous ai pas entendu vous indigner quand les britanniques renvoyaient les juifs qui sortaient des camps de concentrations allemands étaient renvoyés dans d'autres camps à Chypre,et je pourrais continuer longtemps, alors oui je suis indigné, indigné par des gens comme vous, qui uniquement pour des raisons FINANCIÈRES galvaudez l'histoire, pour vous gaver un peu plus d'argent sur lequel vous crachez, vous refaite non seulement votre propre histoire mais le plus grave l'Histoire du monde.
    Alors gardez votre indignation pour vous car cela n'est pas digne, ni d'un homme ni d'un soit disant résistant, cela doivent se retourner dans leur tombe!!!!!

    RépondreSupprimer
  188. Cher Monsieur Hessel,
    Je vous salue,
    Je vous remercie et je m'indigne, je ne pensais plus que je pouvais le faire,

    Merci

    RépondreSupprimer
  189. Le refus de Normale Sup (rue d’Ulm) de la conférence du 18 janvier dernier est une conduite indigne.

    C'est impardonnable!

    RépondreSupprimer
  190. Bonjour,
    Où peut-on se procurer ce livre, en Francais, aux Etats-Unis (Los Angeles en particulier) ?
    Merci.

    RépondreSupprimer
  191. merci de consulter et commenter notre blog
    http://indignez-vous-donc.blospot.com
    Vous y découvrirez un visage peu sympathique de Mr Hessel

    RépondreSupprimer
  192. Cher Monsieur HESSEL,
    Non loin de Paris, à Darnétal (76160), nous nous indignons aussi, et permettons à travers notre café citoyen (voir notre blog: http://vead.over-blog.com/ de donner la parole aux citoyens. Jeudi 3 février 2011, le thème retenu par les participants du mois précédent sera donc"Indignez-vous!". C'est tout à votre honneur. Permettez-moi de vous y inviter, nous serions très heureux d'en débattre avec vous. Ici pas d'interdiction de présence.Dans l'attente d'un réponse positive (06 21 44 20 52ou h.reaux@live.fr). Bien cordialement.

    RépondreSupprimer
  193. C'est un chouette livre, mais combien parmi les ouvriers de mon usine l'on lu ? pas beaucoup. Ce livre fait partie des milliers de bonnes paroles assénées d'en haut vers le bas que le petit peuple Français supporte avec de plus en plus d'indifférence et même de sourde hostilité. Si il sont si beaux, si intelligent c'est qu'on est moche, bête et méchants. La seule qui l'a compris, la seule qui s'abaisse s'appelle Marine et elle, le mur de bonne parole construit par nos intellectuels elle aime. Et moi je suis un peu seul parmi les miens. C.geoffrion@laposte.net

    RépondreSupprimer
  194. Bonjour,
    A la lecture du blog je me rassure que d'autre s'indignent aussi.
    Autour, j'ai l'impression que le présent leur va...
    Mais par ou commencer..., comment être résistants de cette première décennie??
    comment arriver a ce que les humains ne soient pas plus attirés par les profits que pour l'égalité???
    Marion

    RépondreSupprimer
  195. Bonjour, j'ai 23 ans, ce livre est admirable, enfin des valeurs saines. Il est vrai que si l'on regarde le monde, il y'a de quoi désespérer. Mais nous sommes en partie responsable (le peuple) de ce qu'est le monde d'aujourd'hui. Nous ne pensons qu'à notre intérêt et plus aux autres, nous aimons à croire que les grands sujets ne nous concernent pas, que ce ne sont pas nos affaires,en agissant comme ça nous acquiesçons le monde dans lequel nous vivons. Mais c'est à nous de faire bouger les choses. Sinon qui le fera.
    J'aimerais un jour que nous vivions tous en paix, on me répondra c'est impossible mais c'est en pensant de cette manière que l'on rends les choses impossibles.
    Mr Hessel merci pour ces 22 pages d'espoir !

    RépondreSupprimer
  196. Beaucoup de générosité,de foi et d'enthousiasme.Mais la harangue est naïve.Cela fait penser à Patrick Sébastien "Une Révolte pas une Révolution"...et puis plus rien.Penser est une entreprise laborieuse. Penser l'Homme, son être, sa nature,c'est-à-dire sa necessité. Concevoir et percevoir que cette nécessité se confond avec sa liberté.C'est la tâche d'une philosophie prétendant à un Savoir performatif,c'est-à-dire efficient.Les élans du coeur sont impermanents.Preuve en sera cette flambée bientôt oubliée.C'est d'Education dont les Hommes ont besoin. Toute la République de Platon vise à changer non les institutions mais la Nature humaine. Une Philosophie agissante est possible qui nous apprendra le Savoir de la Nature et le Savoir de nous-mêmes. Nous agissons tous selon la nécessité de nos natures individuelles mais la connaissance que nous en prendrons fera que cette nécessité se confondra avec la liberté.L'entreprise est beaucoup plus difficile que l'indignation émotionnelle du moment, dont la sincérité semble ne pas faire de doute mais qui bientôt se perdra dans le sable.Nous ne sommes peut-être qu'au début. L'ascension est devant....et dure....Penser est une chose qui s'apprend....C'est une activité extrêmement rigoureuse mais seule condition d'un vivre ensemble heureux....C'est à peu près ce que dit Spinoza à la fin de l'Ethique:"Tout ce qui est beau est difficile autant que rare"

    RépondreSupprimer
  197. Bravo, on a mis deux millenaires a comprendre que les societes les plus respectueuses de l'environement et de l'homme, par le respect generationnel (respect des aines, heritage des lois et des moeurs) sont les societes tribales, comme il y en a encore en Afrique: sans stress, sans propriete privee, sans problemes de retraites ni d'emploi...Bientot on trouvera le moyen de les "coloniser" pour leur apprendre qu'ils ont toujours eu raison de ne pas avoir d'electricite -si chere-, ni d'eau courante -polluee-, ni de semences transgeniques -steriles-.

    Oui. je m'indigne!

    RépondreSupprimer
  198. le livre qui , remplace la bible,dans ce 21 éme siècles, tout y est.
    un message fort qui nous montre bien l'hypocrisie de l'homme et le déshonneur,de ce dernier, entre ses congénères et la nature (j'entend par déshonneur le fait de se diriger vers un monde fini et s'orienter dans une mauvaise direction alors que l'homme se présente comme race supérieur alors qu'il n'est pas capable de répandre la paix et le respect de toutes vie,il y a donc dans ce livre une philosophie de remise en question que je pense avons tous eu mais qui est officialisée grâce a ce livre .)

    Merci,cela nous donne espoir et force pour lutter contre ce monde qui part à la dérive

    je m'indigne aussi

    RépondreSupprimer